Ou est la cohérence du projet ?

Share

Mercredi 25 septembre 2019

Fermé quatre ans après les incendies de 2013 et 2015, le supermarché LIDL pourrait bien être délocalisé en périphérie de la ville.

En 2015, à peine 15 jours après sa réouverture un incendie a détruit une grande partie du magasin situé sur l'avenue du 8 mai 1945. Il a emporté dans les flammes 1 500 m2 de surface commerciale. Les pompiers ont réussi à épargner la structure même du magasin.

L’origine de l’incendie est criminelle, puisqu’un bidon d’essence et un briquet ont été retrouvés à proximité. L’auteur des faits a été retrouvé quelques mois plus tard, Ses empreintes et des traces de son ADN avaient été relevés sur le lieu de l'incendie et fut condamné à trois ans de prison dont 18 mois avec sursis. Lors de l’audience, il a expliqué qu'il avait agi sur ordre, sans jamais préciser de qui il émanait. Un commanditaire qui l'aurait menacé, ainsi que sa famille, mais dont il a refusé de citer le nom par peur des représailles. Il a en revanche refusé d'assumer la responsabilité d'un premier incendie commis en 2013 et qui avait là encore complétement détruit le supermarché.
L'enseigne de discount alimentaire ne reconstruira pas une troisième fois le magasin sur cet emplacement. Elle avait décidé d'arrêter les frais. La destruction du magasin avait provoqué des réactions indignées dans ce quartier modeste de Vaulx en Velin.

Début juillet, c'est la petite boulangerie située le long de l'enceinte de l'ex-LIDL qui, à son tour, a brulé. Elle a été murée et n'a pas non plus réouvert. A croire que les commerces ne sont pas bien perçus dans le secteur. 

Quatre années plus tard, nous apprenons que le groupe Lidl a signifié à la mairie de Vaulx-en-Velin son envie de retourner s’installer dans la commune, mais certainement pas au même endroit. « On est en discussion. L’enseigne souhaite revenir car il y a ici une clientèle fidèle avec un bon chiffre d’affaires généré. On est en train de trouver une localisation ».

Ce sera vers l’avenue Marcel-Cachin. Le terrain a un zonage conforme au Plan local de l’urbanisme (PLU) », a annoncé la Ville lors de la réunion publique du lancement de la ZAC du Mas-du-Taureau, jeudi 4 juillet 2019.

Mais les habitants n'en veulent pas. Depuis le 24 juillet, une pétition tourne sur internet contre cette nouvelle implantation mais elle n’a rencontré le succès escompté car à Vaulx-en-Velin ce n’est pas le bon support pour être efficace. Une pétition papier circule qui a déjà recueilli plusieurs centaines de signatures.

Une délocalisation du supermarché qui est jugée "inutile", "pas pensée pour le village et ses habitants mais pour la société LIDL". Les signataires craignent que le projet génère "un énorme trafic de voiture et de camions et donc beaucoup de pollution" et qu'il fasse de l'ombre aux commerces locaux, "déjà très en difficulté. Aucune logique d'avoir un centre commercial à cet emplacement. Il y a déjà un Grand Frais et ces deux enseignes sont concurrentes". "Cela risque d'engendrer beaucoup de problèmes de circulation avec la rentrée et la sortie des usines et la rocade, surtout entre 16h et 18h00", s'inquiète un autre signataire.

Et il a raison, je le constate déjà les soirs de semaine lorsque je me rends au stade de Décines. Sans parler des jours de match, alors là c’est carrément la catastrophe.

De plus, dans ce projet planifié sans concertation préalable du conseil de quartier et des habitants que l’on met devant le fait accompli, il est question de prolonger la rue du Rhône pour la faire passer à proximité du supermarché.

D’ici quelques mois, le supermarché casino doit s’agrandir et se déplacer à proximité de l’école Beauverie, donc près du Mas du Taureau. Pour une question de centralité il aurait été logique puisque c’est un besoin des habitants que le supermarché LIDL resta sur l'avenue du 8 mai 1945 à son emplacement actuel et de le protéger pour éviter un nouvel acte criminel. C’est quand même incroyable qu’en France on arrive à une situation ou un commerce doit se plier aux tribulations de quelques mafieux. D’autant qu’il existe un parking conséquent et qu’une majorité des utilisateurs peu se déplacer à pieds.

Il semblerait que la ville soit également en négociation avec une franchise de casino pour une installation dans des locaux libres du secteurs de la Grapinière et que celle-ci verrait d’un mauvais œil la présence du LIDL juste en face.

Une réunion d’information est prévue demain à partir 18 heures à l’école Grand-clément en présence du directeur immobilier de LIDL France. Nul doute qu’elle risque d’être animée. Peut être même que cela débordera sur le pétanquodrome.  

Une autre question peut ce poser, quel est le projet prévu à l'emplacement du LIDL de l'avenue du 8 mai 1945. Nul doute que le secteur est convoité par des promoteurs et que rapidement quelques batiments risquent de pousser. 

Thomas Petragallo