Clap de fin

Share

 

Mercredi 3 juin 2020

 

Il y a toujours un début et une fin. Pendant près de sept années, avec quelques intermèdes, j’ai souhaité apporter aux habitants de notre ville des commentaires et une information pas toujours diffusés par les médias locaux.

Il est temps pour moi de passer définitivement la main et je ne doute pas que ceux qui poursuivront l’aventure continueront à faire vivre Mediavaulx en apportant leur touche personnelle tout en respectant une certaine déontologie.

Ces années ont été riches d’enseignement sur plusieurs plans. En premier lieu, une crise traverse le journalisme traditionnel et l’information n’est plus aussi pertinente notamment en terme politique. Quelques médias sur internet ont vu le jour sensés apporter une parole libérée et pertinente mais en finalité on ne prête qu’aux riches. Il est à craindre pour le futur que la presse telle que nous la connaissons tombe en désuétude à cause de la frilosité de ceux qui prétendent jouer l’indépendance. Il ne restera que les réseaux sociaux dont l’enchevêtrement en doutes et vérités rend l’information très hasardeuse.

Ces années m’ont également apporter une connaissance en termes de comportement humain. Malheureusement la parole est rarement associés aux actes. Cela m’a souvent donné un grand sentiment de malaise. A bien des niveaux les intérêts personnels passent avant toute autre considération. Trahir ne pose pas un problème car les électeurs ont la mémoire courte et on se garde bien de le leur dire. L’homme n’est pas parfait c’est le moins que l’on puisse dire, et il y met de la bonne volonté. Souvent, se mettre au service de l’intérêt général c’est avant tout répondre à ses propres besoins. Je comprends de plus en plus cette perte de confiance qui se traduit par une désaffection dans l’engagement et le refus de venir voter.

Il y avait jadis une règle du jeu qui ne veut aujourd’hui plus rien dire et Je ne suis pas à même d’apporter une appréciation à cette logique. Je ne possède pas la pensée magique. Dans tout ce mélimélo politique et politicien qui en finalité tire le monde dans le même sens avec des arrangements parfois pleins de contradiction difficile de s’y retrouver. L’alliance de la carpe et du lapin, entre celui qui veut des pistes cyclables et l’autre des routes pour faire passer les poids lourds peut-elle convaincre. On peut appeler cela liste « de progressistes et d’écologistes » ou bien arrangements entre amis comme entre Collomb et Buffet. Tout cela ne sont que des jeux de calculettes.

En tous les cas l’offre politique malgré les pleurs des élus reste pour le moment bien plus achalandée qu’un rayon de gel hydro alcoolique au début du confinement.

Celles ou ceux qui prendront le relais de mediavaulx ne manqueront sans doute pas de souligner tous ces imbroglios. Nous sommes en période électorale et c’est une des occasions d’informer les lecteurs pour éviter d’en faire de la bonne pâte à modeler qui gobe les supercherie.

Thomas Petragallo