L’extrême droite aurait-elle percé au sein de l’équipe d’Hélène Geoffroy ?

Share

 

Mercredi 27 juin 2018

Ce soir avait lieu au palais des sports Jean-Capiévic une réception sur invitation en l’honneur des bénévoles des associations sportives de Vaulx-en-Velin. Une soirée qui aurait dû être des plus tranquille sans l’altercation entre deux adjoints d’Hélène Geoffroy.

Les oreilles de l »adjointe à la culture ont dû siffler. Une discussion entre deux de ses collègues de l’exécutif a attiré son attention. Il était question de Mourad Merzouki et de la programmation culturelle de la ville pour la saison 2017-2018. Visiblement la prestation de 50 000 euros a du mal à passer et l’adjoint de quartier de la Rize ne s’en cache pas. Et d’étaler la nullité de la programmation et le résultat catastrophique de la biennale des cultures urbaines. (D’après les échos qui nous sont parvenus, ce serait un désastre, une Bérézina ».

Lors du conseil municipal de mai 2017, Nadia Lakehal (Socialiste) adjointe à la culture, Kaoutard Dahoum (PRG) et Stéphane Gomez (Socialiste) avaient expliqué pourquoi le choix tardif de Mourad Merzouki , qui est le chorégraphe et qu'il devait faire une programmation généraliste. Seul Stéphane Bertin au sein de l’exécutif (comme le fait, remarquer dans un article un blogueur socialiste « Mais Stéphane Bertin (APVV) normalement de la majorité, crée le doute en mettant en avant le coût de la prestation (50 000€) pour une nouvelle programmation que hip-hop! ») avait attiré l’attention de ses collègues sur ce choix.

Nadia Lakehal entendant son collègue Jean-Michel Didion baver sur sa délégation l’interpelle et lui lance quelques noms d’oiseaux montrant ainsi le vocabulaire de notre adjointe à la culture. Nous ne savons pas si c’est une affirmation ou des paroles en l’air, mais toujours en est-il que l’adjoint de quartier s’est vu affubler du qualificatif de « sale facho de merde » devant un parterre d’invités interloqués.

Une question métaphysique nous vient à l’esprit, être facho c’est ne pas avoir des idées de gauche ? Alors l’extrême droite aurait-elle pénétré les rangs socialistes vaudais. Mais l’honneur serait sauf Muriel Lecerf et Stéphane Gomez peuvent dormir sur leurs deux oreilles, il semblerait, mais ce serait se lancer dans un débat philosophique, qu’il existe des fachos de gauche. 

En attendant, nous serions curieux de connaitre le vrai bilan de la biennale des cultures urbaines. Avis aux journalistes du bulletin municipal.