Saison culturelle 2019-2020

Share

Jeudi 26 septembre 2019

Les saisons se suivent mais ne se ressemblent pas, c’est vrai en termes de culture comme de météo. Le baromètre est au beau fixe et canicule annoncée vendredi 27 septembre avec la présence de Vincent Segal dans le cadre du festival Arta Sacra.

C’est du lourd, de l’exceptionnel. Il a collaboré avec de grands artistes, Sting, Matthieu Chedid, …. J’ai eu l’occasion de l’écouter plusieurs fois, notamment dans le cadre « des nuits de Fourvière » en compagnie de son complice Piers Faccini. L’art et la manière.

Jusqu’à présent, la culture vaudaise avait pris une direction plutôt communautariste, aujourd’hui la programmation est plus éclectique et chacun doit pouvoir trouver le spectacle qui lui convient avec 72 levées de rideaux. D’autant que les tarifs sont restés attractifs.

Très attaché à tout ce qui touche la culture, je ne peux que me réjouir de ce changement de paradigme qui voit à nouveau le public s’approprier les spectacles proposés.

La saison dernière a vu le retour d’ A VAULX JAZZ ce qui a contribué à l’augmentation de la fréquentation et des recettes. Ce qui a compensé le bide de la première biennale des cultures urbaines. Comme c’était une première Charlène Mercier aura surement à cœur de redresser la barre.

D’autres part, sur certaines manifestations un nombre important d’invitations ont été distribuées. Il serait intéressant d’avoir un tableau récapitulatif par spectacle ce qui permettrait de voir à quoi est sensible le public.

Le renouveau de la culture vaudaise coïncide avec l’arrivée à la direction artistique du centre culturelle d’Aurey Levert. Après une année 2017-2018 de transition pilotée dans l’urgence par Mourad Merzouki avec plus ou moins de réussite ce qui explique la baisse de fréquentation, Audrey Levert, formée en administration à l’ENSATT (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre) et directrice de la Maison du Théâtre et de la Danse D’Epinay-sur-Seine a pris les rênes du 5C.

Thomas Petragallo