Vaudais de cœur

Share

 

Samedi 15 avril 201

Annoncé pour les municipales de 2014 sur la liste de Bernard Genin avec qui il avait entamé des négociations qui se voulaient discrètes sans être vraiment discrètes. L’enfant prodigue revient par la grande porte, celle des législatives. Pierre-Didier Tchéché Apéa sera le chevalier vert puisque c’est sous l’étiquette EELV qu’il se présente.

Ils sont fort ces Verts en négociations, non seulement ils se sont fait réserver une quarantaine d’investitures en échange du ralliement à Benoit Hamon, mais également toute liberté sur les autres circonscriptions quitte à s’opposer à un candidat PS.  

Le maire écologiste de Grenoble d’où vient Pierre-Didier Tchéché Apéa soutient quant à lui Jean Luc Mélanchon pour les présidentielles. 

Incontournable pendant la période qui suivit les émeutes, ce cadre de l’administration a quitté la ville depuis de nombreuses années, mais est resté « Vaudais de Cœur ». 

Avec ses complices Morad Aggoun et Yves Ména, Pierre-Didier Tchéché Apéa fût l’un des fondateurs de l’association Agora cœur des revendications des cités. Opposé à la municipalité Vaudaise, c’est à travers les municipales de 1995 qu’est né le « Choix Vaudais ». Une première approche du concept de liste citoyenne qui fit long feu et qui les amena lentement vers le PS ayant compris qu’en politique le support d’un parti est indispensable.

Morad Aggoun est aujourd’hui conseiller municipal et Yves Ména s’occupe de la relation cabinet du maire-journal municipal.

Que peut peser cette candidature à l’échelle de la 7ème circonscription ? Les verts en tant que tels ne représentent pas grand-chose sur Vaulx-en-Velin là ou il est le plus connu et même sur la circonscription. Pierre-Didier Tchéché Apéa va devoir compter sur ses relations dans le quartier du Mas et peut être tenté d’essaimer vers les villes de Bron et Rillieux-la-Pape. Le fait que Morad Aggoun soit en froid avec le PS constitue un avantage non négligeable qui va pénaliser la candidature du couple Gauquelin/Lecerf. Cela risque de mettre le PS en grande difficulté pour conserver la circonscription. D’autant qu’il y aura avec certitude une investiture du mouvement d’Emmanuel Macron, inconnue pour l’instant, mais les prétendants sont nombreux, très nombreux laissant à la commission d’investiture l’embarra du choix. Et bien sûr, François Xavier Pénicaud pour le Modem se verrait bien l’élu. Il ne manquera pas d’ailleurs de se mettre en évidence lors de la rencontre/débat prévue sur Vaulx-en-Velin le mardi 18/04 à 20heures salle Victor Jara.

Cette incroyable cette propension qu’on les politiciens à toujours viser le mandat qu’ils n’ont pas alors qu’il y a déjà tant à faire avec un mandat. C’est le cas de François Xavier Pénicaud, conseiller régional en Auvergne-Rhône-Alpes, président du Modem du Rhône, et coordinateur du Modem pour Auvergne-Rhône-Alpes. Le renouveau, c’est Pénicaud.

C’est également le cas de Muriel Lecerf, Secrétaire de la section PS de Vaulx-en-Velin, Adjointe au maire de Vaulx-en-Velin et conseillère métropolitaine tout en continuant à exercer son activité professionnelle. Dans quelques jours il sera l’heure de faire le bilan de mi-mandat, pas sur qu’il soit aussi favorable que le laisse supposer la ferveur de certains élus à en faire l’éloge.

Alexandre Vincendet est maire de Rillieux-la-Pape. Le mandat de maire est de nos jours une tâche ardue, prenante avec une grande responsabilité. Mais voilà, quand on a les dents longues, c’est à Paris qu’il faut être et député la porte d’entrée 

Laurent Wauqiez l’a bien compris puisqu’il s’apprête à abandonner la région pour une investiture aux législatives en Haute-Loire.  Abandonner est un bien grand mot, car à l’instar de nombreux prédécesseurs il suffit de placer un homme ou une femme de confiance et tirer les ficelles pour conserver la direction des opérations municipales ou bien régionales.

V.L