Entre Opportunisme et manque de savoir-vivre

Share

Mercredi 5 mars 2014 

Samedi 1° mars, le Vaulx Basket Club recevait une récompense pour son action auprès des jeunes de la commune en matière de formation sportive. Une cinquantaine de basketteurs parfois très jeunes étaient présents et ont pu montrer, sous la coupe des animateurs et formateurs, la palette de leurs talents à des parents très admiratifs de leurs progénitures (comme toujours d’ailleurs !). 

Lors de cette cérémonie, ou plutôt à la fin pour le discours et les photos de presse (la presse était présente dès 10 heures et a attendu jusqu'à midi pour faire enfin la photo qui va bien ) , de nombreux politiques étaient présents aux côtés des instances locales et nationales du basket français. L’attitude des élus a un peu terni la fin de cette cérémonie. Certes il est classique de voir les politiques arriver à la dernière minute, voir ralentir et décaler les animations. Mais il est vraiment bizarre, voir risible d’en entendre certains se féliciter de la qualité d’un spectacle auquel ils n’ont pas assisté. Il est tout autant gênant de voir les élu(e)s se précipiter pour se faire photographier au milieu d’enfants alors qu’ils ont raté 95% du spectacle, tout cela pour les mettre quelques heures plus tard sur leur site web pour faire jeune, populaire et proche des Vaudais. 

Cette proximité a d’ailleurs été battue en brèche lors du pot de l’amitié de fin de cérémonie. En effet, alors que la Présidente du club invitait, les parents à rejoindre les jeunes basketteurs pour partager un gouter qu’ils avaient eux-mêmes apporté, les élus, les dirigeants du club et les instances du basket se sont retrouvés entre eux pour partager un pot spécial où probablement la boisson était ni du coca ni du jus d’orange sans parler de ce qui devait se grignoter ! 

Après 15 mn d’opportunisme, ce fut donc un grand moment de manque de savoir-vivre et de mépris des élus pour ceux qu’ils sont censés représenter et partager le quotidien. Ce n’est pas glorieux pour la pseudo gauche Vaudaise de préférer se retrouver entre amis plutôt que partager une collation avec le peuple. Ces photos, nous ne les verrons pas sur les sites Web.