Une amende va-t-elle suffire ?

Share

Jeudi 4 mai 2017

Ce mercredi soir, un vaudais s'est fait dérobé sa voiture alors qu'il regardait le débat entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

Il devait être captivé par ce débat. Un homme habitant Vaulx-en-Velin s'est fait voler sa Mercedes mercredi soir, alors qu'il regardait le débat de la présidentielle avec des amis. Il ne s'est rendu compte de la supercherie que lorsque la police est venue lui apprendre que le véhicule avait été retrouvé.

Il ne s'est apparemment rendu compte de rien, lorsque que le larron et entré dans son domicile après avoir escaladé son portail. Il ne restait alors à l'individu plus qu'à se saisir des clés du véhicule qui se trouvaient dans le hall d'entrée de l'habitation, pour ensuite s'enfuir au volant de celui-ci.

C'est finalement un équipage de la BAC qui lui est tombé dessus une heure plus tard. Un individu âgé de seulement 15 ans a été interpellé et en profité pour proférer des insultes avec arrogance.

Et pour cause, le jeune est un habitué des rencontres avec les forces de l'ordre. Déjà auteur d'une trentaine d'infractions, il a été placé en garde à vue le 1er février pour une affaire de vol dont celui d'une BMW X6.

Comment Emmanuel Macron va-t-il  traiter cette situation. Il va tirer l’oreille du jeune multirécidiviste et lui demander de ne pas recommencer ?  Car il est là le fond du problème. Les situations comme celle-ci sont pléthores et engendrent une perte de confiance de la part des forces de l’ordre qui voient les auteurs d’infractions relâchés alors que les interpellations à répétions se font dans des conditions parfois dangereuses pour les policiers.  Ce n’est pas avec des amendes qui ne seront pas payées que cette situation sera réglée. La solution proposée par Emmanuel Macron manque d’objectivité. Nous attendons des propositions plus radicales pour éradiquer un fléau qui pourrit les quartiers. 

Malheureusement, il n'y a pas que trois Vaudais dans ce cas, conséquence d'un laxisme récurent. 

V.L