Merci Patron !

Share

 

Jeudi 11 mai 2017

Le voile est levé sur les candidats en marche investis sur le Rhône. Ceux qui s’attendaient au renouveau tant proclamé par le maintenant président de la république  en sont pour leurs frais.  Sur les réseaux sociaux les critiques, parfois acerbes, commencent à pleuvoir.  

« Déception au vue de la candidature dans le 4 circonscription. Mr Collomb veut faire du neuf avec du vieux. C'est une trahison des valeurs de notre nouveau président. Pour moi, l'aventure "En Marche" s'arrête là. Mr Collomb vous avez gâché l'avenir de beaucoup de Lyonnais ».

« Je suis de Caluire et j'ai marché pour Emmanuel Macron depuis le début et je suis révoltée de voir l'investiture de Madame Brocard qui n'a jamais participé à la campagne. Ce sera sans moi. Bye Bye ».

le couple Collomb a, à Lyon, choisi ses candidats, et n’a sélectionné que des élus cumulards. Jean-Louis Touraine, à 71 ans, fait même partie des personnalités investies les plus âgées, puisque la doyenne de la République En Marche a 72 ans.

Pour le reste du département, seulement trois candidats n’ont jamais eu de mandat, mais tous gravitent autour de la sphère politique. Il n’y a donc aucun lapin de trois semaines investi. Quant à la parité, cinq femmes investies dans 13 circonscriptions, le compte n'y est pas. Et la Commission nationale d'investiture de la République En Marche qui nous explique que le choix est fait en toute transparence se moque carrément de ses électeurs.  Eux ont voté pour un renouvellement, et Gérard Collomb leur a servi la même soupe qu’autrefois. Combien vont s’arrêter de marcher ?

Dans les circonscriptions lyonnaises, il n’y a pas de candidats citoyens. 

Thomas Rudigoz (Maire du 5ème arrondissement de lyon, conseiller métropolitain,  ancien directeur de cabinet d'Anne-Marie Comparini, EX modem) a été investi dans la 1re face à Thierry Braillard, candidat sortant. Gérard Collomb a visiblement réussi à imposer son choix à la commission d'investiture (la sienne)  puisque le bientôt ex-secrétaire d'État aux Sports n'aura pas l'investiture du mouvement d'Emmanuel Macron.

Dans la 2e circonscription, Hubert Julien-Laferrière (PS, Maire du9e arrondissement de Lyon. Vice-président de Grand Lyon Habitat. Membre du Conseil National des Villes), le compagnon de route de la première heure de Gérard Collomb, a été investi.

Dans la 3e, c'est Jean-Louis Touraine (PS, vieux routier de la politique, 71 ans, va défendre son troisième mandat), député sortant, qui a été choisi.

Enfin, dans la 4e circonscription, c'est Anne Brugnera (PS), adjointe à l'éducation du maire de Lyon, qui sera candidate.

C'est finalement hors de Lyon que l'on retrouve le plus de nouvelles têtes. Dans la 5e, face à Philippe Cochet, En Marche a choisi la juriste Blandine Brocart, membre de l'Association des maires ruraux de France.

Dans la 6e, c'est bel et bien Bruno Bonnell (Un très proche de Gérard Collomb, qui jurait grand dieu qu’il ne demandait rien) qui sera face à Najat Vallaud-Belkacem à Villeurbanne. Apparemment la rancœur du maire de Lyon est tenace, cette dernière n’a pas bénéficier de la même indulgence que ses autres camarades du gouvernement ou de l’ancien premier ministre qui ne sont vus opposer aucun candidat.  

Dans la 7e, le mouvement a choisi Anissa Khedher, cadre de santé qui était sur la liste PS d'Annie Guillemot aux municipales 2014 à Bron. Est-ce un cadeau fait à Hélène Geoffroy que de lui imposer une inconnue avec peu d’expérience ? Nous l’avions imaginé, c’est bien une femme qui a été choisie sur cette circonscription et c’est le vote communautaire qui est recherché.  

Dans la 9e, c'est Marion Riou, maire adjointe de Belmont-d'Azergues. Dans la 10e, c'est un élu Divers droite qui a été investi en la personne de Thomas Gassiloud, le maire de Saint-Symphorien-sur-Coise. Dans la 11e, c'est Jean-Luc Fugit, vice-président de l'université de Saint-Etienne et référent d'En Marche à Givors.

Cyrille Isaac-Sybille a été investi dans la 12e circonscription. L'ancien président du MoDem 69 a été l'un des premiers de son parti à rejoindre En Marche, en 2016. Il est élu à Sainte-Foy-lès-Lyon.

Dans la 13e, c'est Danielle Cazarian (proche du PS), la présidente du Centre national de la mémoire arménienne, qui a été choisie par En Marche.

Enfin, le député sortant Yves Blein (PS de chez PS) qui a été choisi dans la 14e circonscription pour se présenter à sa propre succession.

C’est donc bien le rose de Collomb  qui domine le Rhône avec une pointe bleu clair de Mercier qui lui vise plus haut et le Modem est de la revue…..Ni Bertin, ni Penicaud .

Le renouveau c’est pour demain....on connait le refrain.  

Le reste est à venir, nous avons bien compris comment le quinquennat va se passer….C’est le temps des copains.  

V.L