Des législatives en mode municipales

Share

 

Dimanche 4 juin 2017

Vu l’énergie que consacre le parti socialiste pour ces élections législatives on dirait franchement une campagne pour mesurer le poids politique d’Hélène Geoffroy sur Vaulx-en-Velin.  Forte mobilisation sur les marchés, boitage de tracts, distribution d’un format 16 pages  A4 sur papier glacé non recyclé, réunions tous azimuts avec présence du noyau dur municipal, Hélène Geoffroy, Pierre Dussurgey,  Muriel Lecerf, et les membres du cabinet.  Seul Stéphane Gomez est un peu en retrait, le fait  sans doute de ne pas être tête d’affiche. Même les centres sociaux sont sollicités. Il ne manque plus l’appel à voter de l’EPI en faveur de Jean Jacques Queyranne qui appellera lui à voter Renaud Gauquelin pour le parti socialiste.  

Avec toute cette débauche d’énergie, à moins de 35% au premier tour, on peut considérer que ce serait synonyme d’échec, pour celle qui a fait de Vaulx-en-Velin sa base politique et qui devrait redevenir maire dans quelques semaines. Une maire à mi-temps si l’en en crois la presse puisqu’en parallèle Hélène Geoffroy exercerait à partir de septembre une fonction de chargé de mission.

En attendant, Christine Bertin en bon soldat Modem, fait faire le tour du propriétaire à Anissa Khedher, illustre inconnue qui a reçu à la bénédiction macronniène à travers le sacrement du couple Collomb-Mercier. Surtout choisir un candidat qui ne se contente de suivre sans poser de question et qui vote ce que lui dira de voter. L’investiture LRM est donc un fabuleux laisser passer pour Anissa Khedher pour qui cette campagne se limite principalement à de la représentation. Sa prestation le 22 mai lors du débat organisé par le quotidien régional « LeProgrès » a laissé apparaitre quelques failles quant à sa connaissance des différents domaines. Elle bénéficie cependant de la dynamique  présidentielle, serait-ce suffisant pour emporter la circonscription, en tout les cas c’est le seul atout dont dispose notre candidate, atout d’importance s’il en ait puisqu’il va conditionner son entrée possible dans le monde politique. En cas de défaite, il est fort à parier Anissa Khedher tombe rapidement dans l’oublie, car dans la perspective des municipales elle ne va surement pas faire concurrence à l’équipe socialiste en place.

Jeudi c’est Mélenchon qui est venu faire de la retape à Vaulx-en-Velin, non pas un hologramme mais son altesse en personne. Le Duo Kotorac-Charrier y croit encore dur comme fer et un soutient pareil cela ne se refuse pas. Sa venue n’a cependant pas été assez médiatisée ce qui n’a attiré en finalité que peut de vaudais parmi lesquelles beaucoup de curieux décidés à prendre quelques photos du maestro. C’est sous les fenêtres d’une EX-ministre socialiste hollandiste, d’ailleurs présente que notre EX-ministre socialiste mitterrandien a arrangé la petite foule. Elle a pu suivre la scène en directe. Le personnel municipal par l’entremise du cabinet a lui été sommé de rester discret.

V.L