"Si tu veux du dessert, manges d'abord ta viande et tes légumes"

Share

Mercredi 7 juin 2017.

M Forca de l'opposition vaudaise (il y en avait une donc?) sonne la charge contre sa collègue de la majorité Mme Lecerf. Et il intervient pour cela dans le journal local,Le Progrès.

Et cela devient une habitude pour lui de communiquer par voie de presse. Il a déjà fait cet exercice il y a quelque temps à l’encontre de Christine Bertin qui l’avait inscrit en tant qu’accesseur « En Marche » alors que M forca soutient activement Alexandre Vincendet.  

il semble donc, qu'à quatre jours du premier tour de l'élection législative les positions se tendent. Les panneaux d'affichage sont collés 7 à 8 par fois par jour. Les tracts pullulent dans les boites aux lettres à force de tournée tellement intenses que nombre de boites aux lettres sont boitées plusieurs fois dans la même journée et dans la même semaine avec les mêmes tracts (mais nous y reviendrons).

M Forca a donc décidé de porter l'attaque contre Mme Lecerf, adjointe aux travaux, aux achats et à la proximité et en outre candidate aux législatives contre son champion. Le plus simple pour lui,  est de l'attaquer sur la proximité car tout le monde peut voir que les résultats de la candidate au poste du dessus sont bel et bien inexistants sur le terrain. La sécurité ne s'est jamais vraiment améliorée, les rues sont toujours aussi sales, les espaces verts toujours moches et maintenant les poubelles débordent avance t’il. Il est vrai que sur ce dernier sujet, le fait de collecter les poubelles plus qu'un jour sur deux sans qu'un minimum d'organisation n'ait été mis en place est soit une bêtise qui frôle l'incompétence. Il faut d'ailleurs pas être très malin pour lancer cela au mois de mai, mois des ponts, ce qui a conduit dans certains quartiers à ne pas voir de camions poubelles pendant près de 10 jours. Si vous ajoutez là dessus une information un peu moyenne....

A la décharge de Mme Lecerf, il est vrai qu'elle ne peut pas tout faire. Ne pas lâcher son boulot, présider la commission d'appel d’offre, signer tous les courriers aux habitants, assister à moultes réunions essentielles, résoudre les problèmes de poubelles, de sécurité, d'entretien des rues, de réparation de l'éclairage.... et en plus passer son temps à distribuer des tracts et faire des réunions publiques depuis 6 mois dans les 5 villes de la circonscription tout en étant présente à toutes les manifestations vaudaises et extra vaudaises sans bien sûr lâcher son poste à la métropole. Wonder women n’a qu’a bien se tenir.

Elle se défend d'ailleurs bien en expliquant que "les choses s'améliorent". Tous les militants du parti socialiste peuvent en effet le voir, mais le reste des vaudais n'ont pas les mêmes lunettes. Et surtout il y a une "convention propreté avec la métropole". Quand la technocratie est au service des habitants, ce n'est jamais bon signe. Et il y a aussi "une action avec les bailleurs pour rendre accessibles les locaux poubelles". Après trois ans il serait temps! Et pour les décharges sauvages "une réflexion est en cours avec la métropole". Pourquoi pas? Trois ans de réflexion, c'est une bonne durée. Il faudrait maintenant aboutir.

Mais probablement que le problème est ailleurs. Peut être est-il  impossible de courir plusieurs lièvres à la fois. Il faut juste bien faire son travail. Et quand il est réussi, passer à autre chose. Nos élus doivent se rappeler qu'ils doivent servir leurs concitoyens, pas leur parti d'abord. Ils doivent penser à satisfaire les gens d'en bas.

M Forca rappelle à Mme Lecerf comme on le dit aux enfants : "si tu veux du dessert, manges d'abord ta viande et tes légumes".

Driss