Conseil municipal du 22 juin 2017

Share

 

Jeudi 22 juin 2017

Ce conseil municipal est placé pour les premières délibérations dans le cadre des finances, ce qui ne devrait pas manquer de faire réagir l’opposition.  Saïd Yahiaoui  va sans doute s’attacher à la part de réaliser sur l’année par rapport à ce qui avait été planifié par la majorité.  Le 73%  du budget voté  sera –il assez convainquant ?  Pour rappel, en 2013, le pourcentage n’était que de 46%.

Au niveau des coûts de fonctionnement le budget personnel continu à croitre de 2% pour passer à 44,1 millions d’euros soit  64%  du budget alloué pour le fonctionnement.  Avec la déconvenue des législatives n’avons-nous pas à craindre des recrutements  supplémentaires. C’est une pratique courante, parait ‘il et comme François Hollande à fait beaucoup de dégâts pendant son quinquennat, il ne reste pas beaucoup de support pour recaser quelques fidèles.

Au niveau des recettes, l’état devient plus chiche et la ville voit ses subventions baisser.  On ne peut pas dire que nous ressentons l’effet Hélène Geoffroy.

Concernant le planétarium qui fait l’objet d’un compte spécifique, des efforts ont été faits pour réduire le budget de fonctionnement. Au niveau des recettes, malheureusement les prévisions ambitieuses de Bernard Genin ne se réalisent pas. Le nombre de visiteurs est stabilisé.

À noter une délibération concernant une évolution des critères d’attribution des subventions aux clubs sportifs. Un nouveau critère entre en ligne de compte, il s’agit du rayonnement que procure le club sur l’image de la ville.  Cela valorise d’une certaine façon les clubs évoluant en élite.  Attendons l’avis de Philippe Zitoun le spécialiste dans ce domaine. En ce qui nous concerne, cet ajustement semble aller dans le bon sens.  

Les subventions supplémentaires allouées aux centres sociaux  pour  leur fête annuelle sont sympathiques, mais pourquoi  cette somme de 3000 euros pour chaque centre n’est elle pas intégrée dans la subvention de base ?  

Révision des tarifs pour les services à l’enfance et pour le conservatoire. La ville de Vaulx-en-Velin à toujours fait valoir l’aspect solidarité dans sa politique. C’est un élément important pour la cohésion et nous y sommes favorables. Cependant, il convient de préciser que ce n’est pas un dû et que cela implique certains devoirs.

À souligner la mise en place d’un projet de concertation avec les habitants dans le cadre de la ZAC du Mas. C’est une obligation réglementaire qui donne la parole aux habitants.

La rénovation de la mairie annexe du sud-est à l’ordre du jour.  L’évolution du secteur sud de Vaulx-en-Velin confère à ce secteur un rôle de première importante et c’est bien d’anticiper.

Une des délibérations, qui arrivera en fin de soirée, car il apparait que ce conseil municipal est très chargé concerne le renouvellement du contrat  du chargé de mission auprès des conseils de quartier.

Il est évidant que l’exécutif votera majoritairement pour sa reconduite pour des raisons évidentes  cependant pour être tout à fait honnête, comment justifier la continuité de ce poste lorsque l’on sait  les résultats obtenus par les conseils de quartier via la presse locale et les vices présidents des ces 8 conseils de quartier. Moralement et pour le respect des Vaudais, ce poste ne se justifie pas.

Pour ceux qui souhaitent consulter les documents :  http://agirpourvaulxenvelin.fr/index.php/conseil-municipaux-2017

V.L