Réforme des rythmes scolaire

Share

Mardi 4 juillet

Alors que les communes peuvent revenir à une semaine de quatre jours à l'école primaire, prendre une telle décision à deux mois seulement de la rentrée peut s'avérer difficile.

Les impératifs financiers des localités risquent de dicter le choix laissé par Emmanuel Macron : conserver la semaine de quatre jours et demi ou revenir à celle de quatre jours. À Vénissieux et à Vaulx-en-Velin, la semaine de quatre jours et demi est maintenue pour la rentrée prochaine. Pour ce qui est des suivantes, des concertations entre les différents acteurs locaux vont être organisées à partir de la rentrée. Le caractère restreint du calendrier annoncé a pris de court les communes : difficile de prendre une telle décision et de chambouler l'organisation des parents en plein été.

La réforme des rythmes scolaire du quinquennat Hollande avait causé de nombreux remous lors de son lancement en 2015. En effet, elle avait fait apparaître de grandes disparités entre des communes plus ou moins bien dotées en subventions. Alors que le temps de présence journalier des enfants à l’école devait diminuer, c’est le temps de périscolaire qui s’est finalement rallongé.

D’ailleurs si on fait le bilan sur Vaulx-en-Velin, il est quasi certain que la majorité des parents et des enseignants seraient favorables au retour d’une semaine de quatre jours.  

C'est face à cet échec qu'Emmanuel Macron a décidé de donner le choix de la poursuite de la réforme aux municipalités.