Les commentaires n'ont pas tardé !

Share

 

Mardi 14 août 2017

Élue députée LREM de la 7e circonscription du Rhône en juin dernier, Anissa Khedher a été nommée titulaire de la délégation française à l’Assemblée parlementaire de l’OTAN.

L’annonce a été faite sur Facebook et Twitter ce mardi, par la native de Vénissieux. Élue députée de la 7e circonscription à l’issue des élections législatives de juin, Anissa Khedher a été nommée membre de la délégation française à l’Assemblée parlementaire de l’OTAN. Une nomination qui fait suite à son entrée à la commission de la défense nationale et des forces armées, et qui n’a pas manqué de faire réagir.

 

Issue de la “société civile”, la Vénissiane s’était fait remarquer lors de la campagne des législatives après la diffusion d’un montage réalisé suite à un débat sur TLM et moquant sa prestation ratée lors de ce débat. Un vrai bad buzz qui n’avait malgré tout pas empêché son élection.

 

La nomination à la délégation de l’OTAN de la nouvelle députée de la 7e circo, taclée sur son supposé manque d’expérience et de charisme, a donc fait réagir. Agnès Marion, conseillère FN à la région Auvergne-Rhône-Alpes, a ironisé sur cette nouvelle, en moquant “l’exceptionnel niveau” de la députée sur Twitter.

 

Thierry Mariani, ancien ministre des Transports et ex-député LR de la 11e circonscription des Français à l’étranger, a de son côté encore moins mâché ses mots sur le réseau social. Il a assuré que c’était “la plus nulle” qui avait été choisie.

 

Les moqueries se sont d’ailleurs accumulées sur Twitter. À l’image d’Andréa Kotarac, conseiller régional FI de la région, ou d’autres anonymes. "Après avoir soigné sans moyens financiers les malades,la députée va siéger avec les malades aux moyens illimités.

 

Si Anissa Khedher veut s'exprimer à travers Médiavaulx, nous serions heureux de publier ses commentaires.

 

V.L