Une avancée technologique importante

Share

 

Une avancée technologique importante

Vendredi 20 octobre 2017

Dans les années qui viennent, il est inscrit que les robots prendrons une place importante dans le monde du travail ouvrant par la même la porte à une révolution au niveau des emplois.  

Selon le MIT (Massachusetts Institute of Technology) lorsqu’un robot est introduit dans une industrie, il conduit à la destruction de 6,2 postes dans la zone géographique qui l’entoure. Car en plus de remplacer un travailleur, le robot va également avoir des répercussions sur l’ensemble des économies qui dépendent de l’industrie en question.

Jusqu'à présent un robot piloté par un programme y compris résultant de méthodes d’intelligence artificielle ne faisait que répercuter des actions issues d’un cerveau humain.

C’est ainsi que les ordinateurs peuvent jouer depuis longtemps aux échecs, aux dames, ou à des jeux de société complexe comme le go, un ancien jeu de stratégie chinois. Environ 4 millions de personnes y jouent, et l’on compte 1000 joueurs professionnels. En soi, il n’y a rien de nouveau à ce que des ordinateurs tentent de jouer à un jeu : il ne s’agit rien de plus que de problèmes mathématiques complexes avec des centaines options à résoudre rapidement. Du moment qu’ils sont correctement programmés, cela fonctionne plutôt bien.

Le nouveau programme d’intelligence artificielle AlphaGo Zero de DeepMind est capable d’apprendre par lui-même le jeu de go et de progresser sans utiliser de données humaines.

L’algorithme combiné à un réseau neuronal profond a dépassé les attentes en faisant preuve de créativité.

 Ce que DeepMind fait différemment, c’est que ce programme est capable d’apprendre par lui-même. Les résultats de l’étude ont été publiés dans Nature. Au cours de la première phase, il y a 2 ans, l’ordinateur a commencé à étudier des milliers de jeux entre 2 fantastiques joueurs humains pour apprendre les techniques des gagnants. Ce système, nommé AlfaGo, a remporté un grand succès.

Mais la 2e phase de l’étude était encore plus radicale. Car l’ordinateur n’a reçu pour toute information, outre son logiciel AlphaGo Zero, que les seules règles du jeu et son objectif. « Il apprend le jeu simplement en jouant contre lui-même et en s’améliorant ainsi. De cette façon, l’ordinateur peut dépasser rapidement tous les niveaux humains. Et de cette manière, AlphaGo Zero a battu son prédécesseur AlphaGo 100 fois de suite », explique Demis Hassabis, qui dirige le programme DeepMind . Il a présenté les résultats en compagnie de Lee Se-Dol, un célèbre champion de go, qui a perdu contre AlphaGo Zero.

DeepMind a ainsi créé une expertise qui ne vient pas de l’homme, mais qui a été purement développée par l’intelligence artificielle. Et celle-ci s’est avérée bien plus efficace, parce qu’elle est partie d’une feuille blanche. Le go est en soi un jeu très complexe, avec beaucoup plus de mouvements possibles que dans tout autre jeu. Mais ce qui est intéressant, c’est qu’il n’y a pas de hasard : ce n’est pas un jeu où l’on peut être chanceux ou malchanceux. Ce qui est très différent des jeux ayant recours à des dés ou des cartes.

En 3 heures, AlphaGo Zero avait atteint le niveau d’un débutant humain, qui n’est pas encore capable de développer une stratégie approfondie du jeu. Mais au bout de 19 heures, le système était bien plus avancé. Après 70 heures d’apprentissage, AlphaGo Zero  a atteint un niveau qui dépasse de beaucoup celui de l’homme.

DeepMind va essayer d’appliquer ses connaissances à de véritables problèmes complexes, afin de voir si les ordinateurs peuvent apporter des réponses plus intelligentes que les hommes. Google n’a pas communiqué quelles sont les applications commerciales sur lesquelles il envisage de transposer ces technologies.