L’affaire est-elle terminée ?

Share

   

Mardi 24 octobre 2017

 

A l'été 2014, Ahmed Chekhab avait défrayé la chronique suite à un article paru dans le journal le progrès puis relayé par les médias nationaux.    

 

Alors adjoint aux Sports d’Hélène Geoffroy devenu quelques mois auparavant mairesse de Vaulx-en-Velin, il avait malmené le président d'un club d'athlétisme. Ce dernier avait cependant enregistré leur altercation, alors que l'élu tenait des propos limites sur la communauté juive dont fait partie l'ancien adjoint aux Sports Philippe Zittoun :"Tu préfères te faire niquer par un Zittoun, tu préfères te faire niquer par un juif, plutôt que te faire aider par quelqu'un qui te ressemble ?".

 

S'il avait rendu sa délégation aux Sports, Ahmed Chekhab n’avait pas été sanctionné par la mairesse Hélène Geoffroy. Au contraire, il avait récupéré l'écharpe d'adjoint à la Vie Citoyenne. De quoi ulcérer l'opposition et de nombreux Vaudais qui n’ont jamais compris cette décision.  Le parti socialiste a quand même prononcé une exclusion de 6 mois ce qui indique que les propos n’étaient pas si anodins.

 

Ainsi, six conseillers municipaux d’opposition avaient déposé un recours contre l'arrêté d'Hélène Geoffroy attribuant cette nouvelle délégation à l'élu soupçonné d'antisémitisme.

 

Mais le tribunal administratif de Lyon a tranché : le recours a été rejeté conformément à l'avis donné il y a un mois par le rapporteur public. Ahmed Chekhab reste donc adjoint à la Vie Citoyenne.

 

Pour rappel, une plainte avait été déposée pour les propos tenus mais le juge ne se serait pas prononcé sur le contenu ni sur la nature des propos, mais sur le contexte. « Affaire se déroulant dans un cadre privé »