Auditionnés par le conseil constitutionnel

Share

 

Jeudi 30 novembre 2017

Nouvelle étape dans le bras de fer juridique qui oppose le maire de Rillieux Alexandre Vincendet et Anissa Khedher, la députée de la 7e circonscription du Rhône.

Selon nos informations, le Conseil constitutionnel qui a terminé d’étudier le recours déposé par le jeune édile LR dans le but de faire annuler l’élection de son ex-adversaire macroniste à l’Assemblée nationale, a auditionné ce matin les deux élus à Paris.

Les deux parties se sont fait face devant les neuf sages de la plus haute juridiction française et plusieurs conseillers d’Etat durant une grosse trentaine de minutes.

Entourés de leurs avocats respectifs, Vincendet et Khedher ont chacun pu défendre leur version devant notamment Valéry Giscard D’Estaing, Lionel Jospin, Michel Charasse ou encore Laurent Fabius qui n’ont pas choisi de questionner davantage les deux élus à l’issue de l’audition.

“Vous voyez que ce n’était pas une histoire de mauvais perdant ! Le fait que le Conseil constitutionnel décide de nous auditionner prouve bien que le dossier est solide”, nous a confié Alexandre Vincendet ce matin après l’audition.

Réponse sous 8 à 15 jours

Les sages du Conseil constitutionnel devraient rendre leur verdict final “dans les tous prochains jours”.

Une décision juridique dont les enjeux sont énormes pour les deux élus. Si de nouvelles élections venaient à nouveau à être organisées, Anissa Khedher pourrait tout perdre.

En revanche, le jeune maire de Rillieux a tout à y gagner. Si ce dernier venait à être élu député, il pourra définitivement prendre le leadership sur la droite lyonnaise et s’emparer de la présidence de la fédération des Républicains du Rhône.

“Qu’elle que soit leur décision, elle sera la bonne. C’est la plus haute juridiction de l’Etat, notre devoir de républicain est de la respectée”, conclut Vincendet.

         Antoine Comte 

         Rédacteur en chef de saladelyonnaise  : https://saladelyonnaise.com/