Un renfort pour les conseils de quartier

Share

 

Dimanche 14 janvier 2018

L’annonce a été faite lors de la réunion de bureau du conseil de quartier du mas en décembre dernier, Monsieur Erwann Binet travaillera avec les conseils de quartier.

En plus d’un chargé de mission reconduit il y a peu pour une durée de trois ans suite à un rapport d’activité globalement positif sur sa mission, d’une secrétaire, les conseils de quartier reçoivent le renfort d’un cadre de niveau A.

À l’heure ou les frais de personnel explosent, l’opposition ne manquera de souligner à l’occasion du débat d’orientation budgétaire qui devrait avoir lieu prochainement l’utilité d’un tel recrutement censé s’occuper de la vie quotidienne alors qu’il y a pléthore de chef de service  et un directeur des services.

Mais ce qui fera sans doute encore jaser dans les chaumières, c’est le fait que la nouvelle recrue est un député socialiste non réélu lors des dernières législatives. Sans mettre en doute les compétences de cette personne, il est étonnant que de nombreux recrutements soient faits sur la base d’une consonance assez orientée politiquement.  Ce qui est étonnant c’est le silence de nos élus de l’exécutif qui étaient beaucoup plus disert  sous les mandats de Maurice Charrier et Bernard Genin.

Dans le journal le progrès, nous avons pu lire que le taux d’absentéisme du personnel municipal dépassait les 44 jours en moyenne par personne en 2015, ce qui situe notre ville dans le haut des moyennes nationales.  Il n’est pas exclu que dans la suite des élections municipales de 2014 et le contexte politique qui en a découlé pèse encore sur le personnel municipal.  

Ne parlons pas du fonctionnaire Erwann Binet, mais de celui qui fut député de 2012 à 2017 de la 8e circonscription de l’Isère. Né en 1972,  il débarque en politique en 1997 après des études de droit et devient assistant parlementaire de Louis Mermaz jusqu’en 2002. Très actif au sein de la fédération de l’Isère il fut Conseiller général du canton de Vienne-Nord et depuis mars 2015 conseiller départemental10 du canton de Vienne-1.

En tant que député, il a eu la responsabilité de rapporter  la loi sur l'ouverture du mariage et de l'adoption aux couples homosexuels ce qui souvenons-nous ne fût pas une sinécure.

Lors des dernières élections législatives Erwann Binet à tenté de jouer l’ouverture vers En Marche, mais c’est sous l’étiquette socialiste qu’il se présente Emmanuel Macron ayant choisi  Caroline Abadie.

Mais que cela ne tienne, celui-ci annonce peut-on lire dans la presse,  vouloir s’inscrire dans la majorité présidentielle et le fait savoir à ses potentiels électeurs en s’affichant avec le chef de l’État sur certains panneaux de la 8e circonscription de l’Isère. Sur cette affiche, le député PS pose avec Emmanuel Macron, lui serrant chaleureusement la main. Une affiche où ne figure ni le logo du PS ni celui de La République en marche.

Encore un politicien qui apparemment cultive l’ambigüité en allant dans le sens du vent et qui aurait pu devenir député En Marche.

Nous avons constaté suite à la présentation faite par les représentants des conseils de quartier en conseil municipal que l’attente d’une véritable démocratie participative avec l’implication des élus. Espérons que le support de Monsieur Erwann Binet sera efficace ce que nous ne manquerons pas de suivre.