Renouvellement des Conseils de quartier

Share

 

Lundi 29 janvier 2018

L’opération renouvellement des conseils de quartier a débuté ce jour à 19 heures en commençant par  celui du village.  Avec apparemment un petit problème de communication puisque la plaquette d’invitation n’a été  postée que ce lundi. Un délai un peu juste pour ceux qui rentrent tardivement ou qui avaient déjà prévu quelque chose.

Nous avons assisté ce soir à un super préambule sur le lien de confiance entre les élus et la population que souhaite instituer tout du moins verbalement l’exécutif municipal.  C’est  ce que nous laisse espérer  les débats  sur le sujet et la délibération concernant la révision  de la charte et du règlement.

Permettre une réelle autonomie des conseils de quartier afin qu’ils puissent travailler librement sans lien de dépendance ou de soumission à quelque groupe de pression ou d’intérêts.  Est-ce quelque chose de possible à Vaulx-en-Velin ?  L’avenir nous le dira.  Est-ce une particularité de notre ville ou bien le cas général  mais il règne toujours une atmosphère particulière dans ces espaces dit de démocratie participative.  Un colistier peut-il faire preuve d’indépendance ou un membre de la famille d’un élu n’est il pas en conflit d’intérêt. C’est compliqué, tout repose sur la déontologie de chacun pour travailler en confiance.

La charte des conseils de quartier  précise qui peut participer ou ne pas participer. Par exemple, le nombre des ascendants et descendants, frères et sœurs, qui peuvent être simultanément membres du même Conseil de Quartier est limité à deux.  Elle précise également que les élu(e)s du Conseil municipal ne peuvent être membres d’un Conseil de quartier ni participer à ses travaux. Ils/Elles peuvent assister aux séances ou réunions publiques du Conseil de leur quartier au même titre que tout autre habitant.

En substance, plusieurs personnes nous ont rapporté qu’Hélène Geoffroy a tenté d’évincer Stéphane Bertin présent  ce soir-là en demandant préalablement à madame Dahoum et monsieur Barnéoud de quitter la salle. Mais ce dernier a obstinément  refusé tout NET, ce qui n’est pas de nature à  améliorer leurs relations. La guéguerre risque de monter crescendo les élections municipales approchant.   

L’assemblée générale constitutive est pourtant ouverte au public. Des habitants sont venus en curieux écouter le discours (Long) de madame la mairesse et n’ont pas pris part aux votes puisque seuls les inscrits pouvaient voter. Et pour s'inscrire et voter rien de plus simple il était suffisant de donner son nom.

C’est quand même curieux comme méthode de la part d’Hélène Geoffroy d’autant qu’en réponse à la question de la participation des élus lors de la délibération du 23 janvier, Madame la Mairesse a eu cette réponse « Il y a la loi et l’esprit de la loi , bien entendu que nous n’interdirons pas à un élu d’être présent ».  

Pour l’élection du vice-président, cinq prétendants se sont manifestés. La vice-présidente sortante Sandrine Darmand, un revenant,  monsieur Comte, le mari de notre conseillère municipale déléguée à la petite enfance et des nouveaux qui nous n’espérons ne ferons pas un petit tour et puis s’en va. Il aura  fallu deux tours pour que finalement Sandrine Darmand  soit réélue avec 27 voix contre 17 pour son adversaire qui néanmoins s’engagera en tant que membre du bureau.  

Reste maintenant à notre conseil à fonctionner, pour la démocratie et pour la ville de Vaulx-en-Velin. Pour cela l’assiduité est requise « Les membres du Conseil de quartier s’obligent à participer avec assiduité aux réunions. Tout Conseiller de quartier non excusé n’ayant pas fait acte de présence à 4 réunions consécutives sera considéré comme démissionnaire ».  C’est un règlement sévère, dommage  que François Mitterrand  ait supprimé cette obligation de présence des élus au sein du conseil municipal.