La conquête de l’ouest

Share

 

Lundi 12 février 2018

Le métro E est encore loin d'être en service. Il coûtera cher, prendra au moins deux mandats pour un milliard d’euros pour être financé mais 2030 verra la création de la cinquième ligne lyonnaise. Quand on parle de 2030, nous pensons tout de suite à la déserte de la future ZAC du Mas du taureau, mais non ce n’est pas le cas, il s’agit de relier  le Vieux-Lyon, le plateau du 5e et Alaï à Tassin-la-Demi-Lune.

Vu les coûts engendrés, nous pensons que c’est totalement cuit pour une ligne forte de transports en commun pour Vaulx-en-Velin. Ce ne sera donc pas avant 2040, voir 2050 pour rester optimiste. Comme la ZAC du Mas du Taureau était pour nos élus conditionné à la venue du métro qu’en sera-t-il en définitive. Le projet sera-t-il abandonné laissant tel un phare au milieu des esquifs une médiathèque flambant neuve qui ne servira finalement à pas grand-chose.

Menées par le bureau Egis, des études ont été remises puis décortiquées par le syndicat en charge des transports en commun lyonnais. Ces jours derniers, la toute nouvelle présidente du Sytral Fouziya Bouzerda a donc présenté les 12 scénarios dont deux ont été retenus. « Dans une métropole qui gagne des habitants et qui est très dynamique, on a toujours besoin de développer son réseau, de l'entretenir et de préparer l'avenir", a répété à qui voulait l’entendre la  présidente du Sytral.

Elle estime également que même si les études approfondies accouchent d’une mauvaise nouvelle, une solution serait trouvée pour l’Ouest lyonnais : "On n’a encore jamais jeté aux orties des études poussées sans faire le projet""Notre marque de fabrique, ce n'est pas ne rien faire du tout", a également tempéré David Kimelfeld le président de la métropole.

Attendons de voir quelle sera la réaction de nos élus vaudais suite à cette annonce.