Hors normes

Share

 

Dimanche 27 octobre 2019

Un film qui invite à réfléchir sur la place laissée aux personnes différentes et surtout une sensibilisation au manque de prise en charge de l'autisme et au désarroi et à la souffrance des familles. Inspiré de l’histoire vraie de Stéphane Benhamou, fondateur de l'association « Le Silence des justes et Daoud Tatou, du « relais Ile-de-France ». Deux associations qui épaulent les jeunes autistes.

 

Les deux dirigeants de ces associations se foutent bien que l'un soit juif et l'autre arabe, c’est l’une des leçons de vie que nous montre ce film. Ces hommes de l ombre nous montrent que l unicité et la solidarité sont plus que nécessaires dans notre société. Que l’entraide est plus importante que les conflits.

Le dévouement qu’ils manifestent dévoile des identités remarquables souvent exclues de la société. Formation des jeunes des quartiers populaires du Nord de Paris pour encadrer, aux personnes atteintes d’autisme en passant par les acteurs médico-sociaux qui luttent au quotidien pour réussir à aider autrui à tout prix quand les pouvoirs publics font des promesses qui sont rarement tenues. L’autisme c’est paradoxal, plus vous êtes un cas complexe, moins vous avez de chance d’être pris en charge.

Ce film est à la fois réalisé avec beaucoup d'humour tout en parlant d'un sujet grave. Le public dans la salle a été séduit par la force et l’humanité de ces structures associatives facilitant la réinsertion de jeunes et la socialisation des personnes atteintes d'autisme.

Thomas Petragallo