Si rien n’est fait, ce n’est pas prêt de se calmer

Share

 

Jeudi 24 mai 2018

 

La nuit de mercredi à jeudi a de nouveau été chaude dans le quartier du Mas du Taureau, à Vaulx-en-Velin.

Durant plusieurs heures, une cinquantaine de jeunes individus ont défié les policiers, notamment en lançant de nombreux projectiles dans leur direction. Les fonctionnaires mobilisés sur place ont répliqué en envoyant des grenades de désencerclement, des gaz lacrymogènes et en tirant au flash-ball.

Le commissariat pourra toujours dire dans la presse que ce n’est pas plus chaud que d’habitude mais qui va les croire. Le bruit court qu’une marche blanche va être organisé en fin de semaine pour un appel au calme car l’inquiétude va croissante et pas certain que les élus soient bienvenus car cela fait des mois que les habitants se plaignent et rien n’est fait.

Selon la DDSP du Rhône, aucun blessé n’est à déplorer. Les véhicules de la police n’ont pas été dégradés. Il n’y a pas eu d’interpellation lors de ces violences.

Dans le quartier, des affrontements nocturnes avaient déjà eu lieu depuis ce weekend. Ainsi, selon Le Progrès, les lignes de bus ne circulent plus dans le Mas du Taureau, en soirée, depuis samedi soir.

Voilà de quoi encore alimenter l’image négative de Vaulx. Alors que les prix de l’immobilier progressent dans l’agglomération, sur la ville les propriétaires pleurent quand ils découvrent le prix du marché à la revente.