Et ca continu, encore et encore

Share

 

Et ca continu, encore et encore

Mardi 29 mai 2018

Ce matin, dès 7H30 les forces de l’ordre étaient présentes sur le quartier de la Balme, au sud de Vaulx. Est-ce une énième arrestation de dealer de drogue. Ce secteur est bien connu pour ses trafics. De toute façon, le combat contre la drogue semble peine perdue, car dès qu’une tête tombe une autre prend le relais lorsque ce n’est pas de la prison que les ordres sont donnés. Les téléphones portables ne sont pas une denrée rare.

Ceci vient s’ajouter au climat délétère qui règne sur Vaulx-en-Velin depuis quelques semaines et qui se poursuit avec chaque jour son lot d’interrogations. Nous avons déjà relaté les événements de ces derniers jours, mais les agressions des patrouilles de police par des bandes de jeunes ne cessent pas comme ce fût le cas ce week-end. Dès lors que les forces de l’ordre tentent de maitriser une personne qui fait du rodéo, c’est l’escalade. Vivement la police de proximité pourrait-on dire.

Et les incidents continuent, hier vers 17 h sur le secteur de la Grappinière, un bus de la ligne 37 a été la cible d’un jet de projectile, qui a brisé une vitre du véhicule. Puis vers 23 h. Un homme a été interpellé rue Pierre-Cot alors qu’il faisait un rodéo à bord d’une voiture volée. De plus, il n’était pas titulaire du permis de conduire. Il a été placé en garde à vue.

Notre spécialiste municipal de la communication n’a sans doute rien remarqué d’anormal tout comme la commissaire de police qui explique à qui veut l’entendre que la méthode consiste à relever la plaque d’immatriculation des scooters et de procéder à une arrestation à postériori. Seulement les scooters n’ont soit plus de plaques, soit celles-ci sont entourées avec des bandes collantes ou alors ils sont volés. D’ailleurs la semaine dernière un scooter faisait de la roue arrière avec un conducteur sans casque à côté d’un véhicule de police.

Et cela continu, ce soir vers 19 heures à la suite d’une courte altercation entre plusieurs individus un jeune d’une vingtaine d’années a été blessé au visage par un coup de feu dont l’auteur a pris la fuite. Les faits se sont déroulés à l’angle de  la rue Albert Camus et l’avenue Georges Dimirtoff dans le quartier de la Thibaude. La victime sérieusement touchée a été transportée dans un état grave à l’hôpital Herriot. Il faut espérer que la situation ne va pas dégénérer et que nous n’allons pas revivre une séquence de règlements de compte dans le quartier du Mas du Taureau qui avait fait deux morts en 2007 et 2008 et avait repris en 2012 avec des échanges de coups de feu.

Et même si des coups de feu ont été également tirés à Villeurbanne, tous ces faits nuisent à l’image de Vaulx-en-Velin, comme si la ville avait encore besoin de cette publicité. Dans tous les médias locaux, il y a au moins un article qui donne la parole soit aux habitants, soit aux enseignants.

La municipalité essaie bien de reprendre la main par la voix de la mairesse en disant rencontrer le préfet et réclamer des renforts, mais Hélène Geoffroy n’est pas crédible. La situation n’est pas exceptionnelle, elle est récurrente à certaines périodes. La municipalité essaie de reprendre la main en réunissant le conseil consultatif des parents d’élèves le 31 mai à 18 heures salle du conseil municipal. L’invitation datant du 28, c’est peut-être un peu juste pour s’assurer d’une présence maximale.

On peut noter que dans son courrier, Hélène Geoffroy a oublié de rappeler quelques-uns de ses nombreux titres de gloire. Si effectivement elle fut secrétaire d’État à la ville sans résultat de François Hollande et députée, elle aurait pu ajouter à ses conquêtes : Conseillère Générale et adjointe pendant 8 ans de Maurice Charrier. La course au titre est un sport pour lequel elle excelle. Quel sera le prochain ?