L’art : Parfois on ne sait pas comment le définir

Share

 Mardi 29 octobre 2013                               

En février 2012 l'école maternelle Langevin (au village) ouvre ses portes suite à la relocalisation de l’école du quartier des Barges.(nous ne parlerons pas ici de règles d'urbanisme non respectées et de la question de l'intérêt de fermer une école du quartier des Barges pour en construire une nouvelle à quelques kilomètre de l'ancienne...) Beau bâtiment qui se veut moderne mais la mairie a juste oublié une chose, prévoir des places de stationnement pour les parents d'élèves. Pour remédier à ce problème un petit terrain, rue Franklin, appartenant à Monsieur Micollet a été réquisitionné pour créer un parking  provisoire* de 15 places en gravier  délimité par des blocs de bétons! Au niveau esthétique nous avons déjà vue mieux. Mais une quinzaine de places de stationnement s’avère cependant un peu short pour une cinquantaine de prétendant. Très rapidement au heures d’entrées et de sorties d’école 08h30/11h30/13h30 et 16h30 des perturbations apparaissent car les parents d'élèves sont obligés de se garer tant bien que mal, devant les habitations des riverains rue Franklin, rue Duclot et dans des voies privées comme le chemin de la Colombière par exemple.Le président de l'association du chemin de la Colombière, nous fait part du fait que les habitants n'arrivent plus à sortir du lotissement aux heures d’entrée et sortie des écoles et sont obligés de différer leurs déplacements. Sans parler des tensions engendrées par cette situation entre les automobilistes et les riverains: insultes incivilité...

En plus des problèmes de circulation, les riverains se retrouvent avec un parking hideux qui dénature complètement le paysage et ils doivent également faire face à des regroupements de jeunes qui se sont constitués avec l'arrivée des beaux jours. S’en suit des incivilités: tags, détritus, bruits, casse, feu de poubelle, dérapages de voitures sur le parking, trafics en tout genres nécessitant l'intervention de la police et la médiation des riverains pour calmer tout ça. Médiation faite par les riverains car la réponse de la police quand à la demande d’une patrouille préventive: “on n’est pas des baby-sitters”!

 

Un jeune du quartier durant l’été 2012 a quand même fait une chute du toit de l'école et a failli y laisser la vie...Les habitants du quartier ont dès lors interpellé à de nombreuses occasions monsieur le maire qui n'a jamais pris le temps de répondre à leurs courriers et autres pétitions. Pire encore pour parer au problème de stationnement la mairie n’a rien trouvé de mieux que d'envoyer la police municipale pour verbaliser les parents d'élèves mal garés: un comble ! Néanmoins, après de nombreuses sollicitations de la part des habitants les tags ont enfin été enlevés en août 2013. Il aura fallu attendre près d’une année!!! Echéance électorale ou pas, un courrier a été remis au Président de l'association de la Colombière quelques mois après que les tags aient été retirés, lettre qui l’a laissé très perplexe et plein d'interrogations.

 

  Ce dernier qui a rencontré Monsieur le maire lui a proposé d'aménager le parking qui est situé en face de l'école élémentaire rue Duclot ce qui permettrait de créer les 50 places de stationnement manquantes et ainsi résoudre les problèmes de circulation. La demande est toujours en cours, reste le ramassage des déchets qui n'est pas fait régulièrement. Le balayage des graviers est en cours, mais il semblerait aux dires des riverains qu'une balayeuse a été missionnée la semaine dernière mais quelle n'aurait pas trouvé et balayé le bon parking…

   * Aux dires de la Mairie le parking est provisoire, et sera supprimé une fois l'aménagement du quartier réalisé mais il faut se méfier du provisoire qui dure….