L’esprit village existe-t-il encore ?

Share

Samedi 12 juillet 2014

Venus rendre visite à des amis Vaudais, une mauvaise surprise attendait ceux qui en toute quiétude se préparaient à rentrer tranquillement chez eux après avoir passé une bonne soirée. En effet, manque de chance leur véhicule pour une raison indéterminée mais vraisemblablement criminelle, est retrouvé ce vendredi vers 23H30 incendié. En tout et pour tout, sur le parking qui jouxte l’école Langevin au cœur du village ce sont trois voitures qui sont concernées, l’incendie s’étant propagé de l’une à l’autre. Plus aucun secteur de Vaulx-en-Velin n’est épargné des incivilités, le village se trouvant à son tour depuis environ deux ans pollué par des actes gratuits et des comportements provocateurs. En n’intégrant pas le village dans le dispositif de Zone de Sécurité Prioritaire, comme nous l’annoncions, ce qui était censé être éradiqué c’est retrouvé déporté dans des secteurs non couverts. Un autre fait est, sans doute, également à l’origine de l’émergence de ce changement comportemental. Une partie de la population du Mas a été déplacé, en prévision de la rénovation du quartier, vers le village. Il ne s’agit pas de remettre en cause ce choix ni de stigmatiser qui que ce soit. Il s’agit de constater, qu’en même temps que les familles étaient transférées vers le village, les trafics, les bandes, le non-droit et la délinquance ont été aussi en partie déplacés. Dans une réflexion il convient de n’occulter aucun facteur. Il est normal de chercher à comprendre les causes d’un changement sociétal dans un secteur longtemps considéré comme préservé et qui il y a encore peu servait de vitrine aux promoteurs qui en vantait « l’esprit village ».