La ligne T6

Share

 

Vendredi 3 mai 2019

Ce projet consiste à créer une nouvelle ligne de tram depuis le terminus actuel du tram T1 (Debourg) jusqu’aux Hôpitaux Est. D'une longueur de 6,7 km, T6 proposera 14 stations (dont 13 nouvelles, la station Debourg existant déjà), pour un temps de parcours total d'environ 21 minutes (approximativement 15 minutes de Debourg à Mermoz-Pinel).

Le lancement de cette opération a été approuvé le 11 décembre 2014 par le Comité syndical du SYTRAL.

Cette nouvelle ligne T6 Nord pourra desservir 14 stations en connexion avec les lignes C3, T1, T3, T4, et le Métro A.

Un prolongement de cette ligne est d'ores et déjà à l'étude. 5,5 kilomètres et 12 stations supplémentaires.  Le Sytral envisage de poursuivre le tracé jusqu’au campus de la Doua, en passant notamment par les quartiers de Grandclément et des Gratte-Ciel à Villeurbanne. Soit un parcours supplémentaire de 5,5 kilomètres et 12 stations.

Le SYTRAL organise une consultation sur cette question jusqu'au 14 juin, avant une concrétisation possible du projet d'ici 2024-2025.

Selon Fouziya Bouzerda, présidente du SYTRAL, le projet a été initié "afin d'offrir aux habitants une mobilité sans couture pour fluidifier leurs déplacements et réduire la part modale de la voiture en faveur des transports en commun".

La nouvelle ligne de tramway prévoit de passer par le pôle hospitalier Lyon-EST, le quartier Grandclément, le pôle universitaire de la Doua et le projet ZAC Gratte-ciel Nord et centre-ville. Mais des tracés alternatifs ont aussi été proposés.    

A partir de ce jeudi, il est donc possible de dialoguer avec le SYTRAL et ses partenaires pour décider de l'itinéraire final du tramway T6 :  "La concertation s'organise autour d'un tracé préférentiel (…) mais l'objectif de cette concertation ça va être aussi de montrer que les trajets alternatifs, dessinés par certaines associations, répondent mal aux objectifs de cette ligne. Avec leurs tracés, ils obligent des destructions massives d'immeuble ou de maison, je ne suis pas sûre que ceux qui ont fait les trajets soient véritablement allés au-delà d'un dessin sur le plan. (…) Il y a un coût technique et humain, il n'y a pas de lignes à Lyon, où, pour faire un tramway, on a été amené à démolir des immeubles donc moi ça ne m'intéresse pas tellement qu'on commence à Villeurbanne", a confié Jean-Paul Bret, maire de Villeurbanne. Avant d'ajouter : "l'autre point important est de faire que la ligne passe là où il y a du développement urbain, là où il y a des projets urbains".

Ce programme devrait couter 140 millions.

Pour l’instant toujours pas de concertation lancée pour le Tramway vaudais  alors que Villeurbanne est déja bien desservi. Un des supposés tracés passant aussi par le campus de la Doua l'étude aurait pu aller jusqu'au centre ville de Vaulx-en-Velin.  

 

Thomas Petragallo