Casseroles et boules puantes

Share

 

Mercredi 5 juin 2019

Les élections approchent, c’est le bon timing pour mettre en difficulté un adversaire. A leur époque les mœurs de DSK et l’affaire Fillon ont oblitéré les chances de ces deux prétendants à la présidence de la république.

Ce mercredi, le Canard Enchaîné révèle qu’une enquête préliminaire a été ouverte par le Parquet national financier sur une possible affaire de "détournement de fonds publics" à Lyon. Et cette dernière concerne directement le maire de Lyon Gérard Collomb puisque ce serait au profit de son ex compagne. Meriem Nouri, aurait bénéficié depuis plus de 20 ans de divers emplois municipaux à la Ville de Lyon.

Le Canard enchaîné révèle qu'un rapport provisoire de la chambre régionale des comptes d'Auvergne-Rhône-Alpes consacré à la gestion de la ville de Lyon a été transmis au Parquet national financier qui a décidé d'ouvrir une enquête préliminaire. des perquisitions ont débuté au domicile de Gérard Collomb dans le 5e arrondissement de Lyon, ainsi qu'à l'Hôtel de Ville

Selon l’ancien ministre de l’Intérieur, il s’agit d’une boule puante donnée à la presse par ses opposants pour les élections de 2020 : "Il n’échappera à personne les véritables raisons qui conduisent ceux qui ont pris l’initiative de diffuser de telles informations de m’atteindre à 10 mois des élections municipales", dénonce Gérard Collomb.

"Gérard Collomb a fait embaucher son ex-femme et elle touchait systématiquement un maximum d’heures supplémentaires", croit savoir un soutien du président du Grand Lyon. La chambre régionale des comptes avait refusé de commenter une instruction en cours. "L’ex-femme de Gérard a bien travaillé à la mairie du 4e, mais ce n’était absolument pas un emploi fictif et elle avait les compétences pour le poste. C’est une histoire qui ressort à chaque campagne municipale. David Kimelfeld devrait faire bien attention, parce qu’on pourrait aussi avoir des choses à dire sur son épouse, qui est employée par la SERL, une société qui dépend de la métropole", avait riposté un proche de Gérard Collomb.

"Gérard Collomb a été dénoncé par quelqu'un des services", souligne un cadre local de La République en Marche. Les investigations des magistrats de la CRC se sont déroulées alors que Gérard Collomb étaient encore ministre de l'Intérieur. Certains soutiens de David Kimelfeld promettent que les révélations du Canard Enchaîné ne sont que le premier chapitre d'un feuilleton plus conséquent.

Voilà qui promet du commérage et le ton de la campagne électorale est donné.

Nous sommes loin des pratiques des pays nordiques ou le moindre écart vaut démission. Bien souvent en France, les prétendants dénoncent les pratiques des exécutifs et s’empressent de faire de même une fois élu. Le népotisme et l’ébauche de copains n’ont pas été refreiné par la vision « nouveau monde ». Cela contribue à la perte de confiance vis-à-vis de nos élus. A votre avis, l’exécutif Vaudais conduit par Hélène Geoffroy a-t-il échappé à la règle ?   

Thomas Petragallo