Exit Caroline Collomb, qui pour lui succéder ?

Share

 

Jeudi 22 août 2019

A quelques mois des élections municipales et métropolitaines, la république en Marche doit se doter d’un référent pour le Rhône.

Vendredi 23 aout à 19heures,   Auditorium du Pôle culturel de Limonest, 213 Chemin de la Sablière, les adhérents sont conviés à une réunion d’échange avec les candidats et leur binôme  en lisses pour le poste de référent.  

Objectifs : permettre à chaque candidat de se présenter, ainsi que leur projet pour le mouvement dans le Rhône. Ce sera également l’occasion de donner la parole aux marcheurs présents, qui pourront directement interpeller et questionner les candidats, si l’ambiance et l’attitude de chacun le permet.

Après échange et consultation des candidats par les comités, ces derniers doivent remonter le / les noms qui auront émergé à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , avec en objet « Renouvellement du Référent Rhône », jusqu’au lundi 26 août, à minuit. Chaque comité peut remonter autant de noms qu’il le souhaite.

Une fois ces remontées consultées, le QG auditionnera les candidats : ne seront auditionnés en entretien que les candidats ayant été le plus proposés par les comités. En effet, si quelqu'un fait un score très peu élevé, cela voudra dire qu'il n’est pas représentatif du souhait du tissu local. Si les remontées sont « serrées », tous les candidats passeront un entretien. Prendre l'avis du terrain, doit permettre d'informer le Bureau Exécutif de la légitimité du candidat.

Le coordinateur régional Auvergne-Rhône-Alpes,  Luc Forestier se chargera d’animer cette réunion.

Sandra Mereu, Bernard Paulin, Dominique Poignon, Karine Dognin-Sauze, Charles Florin, René Baud et Morgan Griffond sont les candidats pour devenir référent départemental. Parmi eux, des animateurs locaux, des élus.  

René Baud, présent dans l’équipe Départementale constituée par Caroline Collomb avait déjà brigué le poste. C’est le seul des candidats à avoir signé la lettre adressée à Stanislas Guérini, pour interpeller le délégué général de la République en Marche sur la composition de la commission nationale d’investiture (CNI) de leur mouvement Inquiets par la nomination de Dominique Perben et Jean-Marie Girier.

Karine Dognin-Sauze, adjointe de Gérard Collomb à la Ville de Lyon chargée des Relations Internationales, des Affaires européennes, de la Coopération décentralisée et de la Solidarité internationale.  et vice-présidente à la Métropole déléguée à l’innovation, à la Métropole intelligente et au développement numérique, espérait pouvoir s'envoler pour Bruxelles mais n’a pas été investie pour les européennes sur la liste en marche.

La PDG de la société Witty Cie(s, présidente des Interconnectés, réseau qui rassemble une communauté de territoires innovants pour un échange de bonnes pratiques et un appui à la di usion des transformations issues du numérique, membre des conseils d’administration de la FING (Fondation Internet Nouvelle Génération), d’Humaninov (Think Tank/Do Tank pour la valorisation du capital humain comme levier d’innovation, de l’ADERLY (Agence pour le Développement Économique de la Région Lyonnaise) et de la SPL Part-Dieu. Membre du conseil scientifique de la chaire de Sciences Po Paris dédiée à la place des institutions dans la ville intelligente membre du comité exécutif de LUCI (Réseau International de l’Éclairage Urbain) et d’Eurocities part maintenant à la chasse au poste de référent du Rhône.

Les différents postes qu’elle occupe n’ont apparemment pas coupé son appétit, certain lui prête une ambition politique pour un poste plus valorisant tel que maire de lyon puisque le poste est laissé vacant par Gérard Collomb qui vise la Métropole. Si elle était désignée, elle aurait ainsi moins de mal à s'entendre avec le candidat retenu pour les métropolitaines.

Comme à la république en Marche, tout est fait dans la transparence et dans un esprit démocratique à l'image des candidats choisis lors des investitures à Lyon comme ailleurs il va falloir attendre la nomination pour briser le suspens. 

Thomas Petragallo