Utiliser des moyens publics à des fins politiciennes

Share

 

Vendredi 25 octobre 2019

 

L'ancien directeur de cabinet de Gérard Collomb à la Métropole de Lyon faisait parvenir à Emmanuel Macron un courrier étonnant.

Révélée par la presse, la note du directeur de cabinet du président de l'Assemblée nationale propose par divers moyens de liquider le Parti socialiste.

Le magasine le point avait révélé que celui qui est maintenant directeur de cabinet de Richard Ferrand le président de l’assemblée nationale avait rédigé un courrier le 21 juin dernier, utilisant le papier à en-tête de l'Assemblée nationale, pour coucher ses idées de task-force pour convertir des maires PS à la République en Marche. Il visait notamment Hélène Geoffroy, maire socialiste de Vaulx-en-Velin.

Comme avec les constructifs des ex-Républicains, Jean-Marie Girier propose au chef de l'Etat de réaliser la même démarche avec les socialistes, en leur permettant de créer un courant et non de rejoindre directement La République en Marche. 

Jean-Marie Girier avait même pensé à un calendrier, avec la publication d'une tribune des élus démarchés en juillet et le soutien en septembre de la République en Marche à ces maires en vue de 2020. "Ce maillage sera précieux en vue des élections sénatoriales", poursuit Jean-Marie Girier.

Pour fournir au président de la République des noms de socialistes potentiellement intéressés par ce rapprochement, l'ancien collaborateur de Gérard Collomb imagine confier la tâche de chasseurs de tête à plusieurs personnalités. Dont Hélène Geoffroy, la maire PS de Vaulx-en-Velin.

Réputée proche de François Hollande, l'ancienne députée et secrétaire d'Etat à la Ville semble donc se sentir plus proche d'Emmanuel Macron que d'Olivier Faure. Le patron du PS a d'ailleurs réagi sur Twitter : "On découvre qu’au-delà de l’Assemblée nationale, les membres des cabinets ministériels servent à d’autres missions que celles pour lesquelles ils sont payés. Les barbouzes de la République ça continue, un an après Benalla".

Hélène Geoffroy qui était membre du comité exécutif du parti socialiste, comme par hasard s’est retiré quelques jours avant le courrier.

Elle n’a jamais apporté de démenti

Une idée qui a fait son chemin, puisque une tribune de socialistes et EX socialistes appelant à la création d'un pôle de gauche indépendant au sein de la majorité LREM a été publiée dans le Journal du Dimanche.

Reste à savoir si Jean-Marie Girier a initié l'étincelle dans des conditions légales. C'est ce que va tenter de savoir le Parquet national financier, qui a ouvert une enquête préliminaire après avoir été saisi par l'association Anticor.

Thomas Petragallo