L’abstention, un enjeu électoral oui, mais ?

Share

Dimanche 20 avril 2014

Il y a toujours un chiffre qui sert de point de repère d’une élection à l’autre. C’est le taux d’abstention. Est-ce qu’il progresse ? Est-ce qu’il baisse ? Elément significatif pour la masse des experts en politiques élus comme journalistes, toujours prêts à nous abreuver de leurs vérités «  il ne dit que le désenchantement d’une partie de la population qui ne croit plus en la démocratie avancent t’ils». Ce n’est pas tout à fait faux, mais quel crédit donner à ce taux lorsque les listes électorales comportent environ 30% d’inscrits qui ne recevront jamais aucun document de campagne car ils n’habitent plus à l’adresse indiquée, soit parce qu’ayant changé de commune, soit déménagé dans la commune ? On peut citer en exemple pour notre ville, Madame Annie charrier, femme de notre EX Maire d’honneur qui habite et vote à Tavernes dans le Var ainsi que leur fille Elsa qui demeure et vote dans une ville de Savoie. C’est un exemple parmi de nombreux autres, certains ayant quitté la ville depuis une vingtaine d’années sans venir voter depuis. Pour être plus concret sur cette interrogation, un candidat lors des dernières élections municipales a fait faire un envoi de 13 500 courriers par la poste à partir de la liste électorale en filtrant préalablement les adresses afin de limiter les expéditions à un document par famille. Ce n’est pas moins de 4000 retours que la poste lui a fait parvenir.

De la même manière, nous avons pu voir dans les bureaux de votes des paquets de cartes électorales non distribuées. Qui est responsable du maintien de la liste électorale ? Chaque mairie tient à jour sa liste électorale qui permet à tout citoyen inscrit, et uniquement à cette condition, de participer aux scrutins électoraux et d’user de son droit de vote.

La liste électorale est permanente et unique pour toutes les élections politiques et référendums, de niveau national ou local. Du 1er septembre au dernier jour ouvrable de décembre les commissions administratives se réunissent et procèdent aux inscriptions correspondant aux demandes parvenues dans les délais fixés et aux radiations. Pour ces dernières, composées du Maire ou de son représentant, un délégué de l’administration désigné par le préfet ou le sous préfet, un délégué choisi par le président du tribunal de grande instance, tout un arsenal est à dispositions des commissions à commencer par les retours en mairie des courriers contenant les professions de foi.

On peut donc légitimement se poser la question si le travail de mise à jour à jour des listes électorales a été correctement fait. En conséquence quelle est la véritable part d’absentéisme et qui en est responsable. Pour les élections européennes qui auront lieu dans quelques semaines nous partirons des mêmes bases mais espérons que suite à notre article, un effort de mise à jour soit fait dans les mois qui suivent.

TP