À la recherche d’un doublé

Share

Mercredi 18 avril 2018

La campagne des municipales 2020 est-elle déjà lancée ? C’est une question que l’on peut raisonnablement commencer à se poser. Après Pierre Didier Tchetche qui n’a pas caché ses intentions, il semblerait qu’Hélène Geoffroy se soit également mise sur les rangs sans vraiment l’annoncer.

Ayant rodé le système des visites de quartier lors de réunions de terrain à l'occasion de la présentation de son bilan des deux tiers de mandat,elle a décidé de relancer ses visites de terrain. Un peu comme Bernard Genin l’avait fait et Maurice Charrier avant lui. Mais cette fois avec très peu de communication. Rien sur les agendas. À part quelques personnes initiées et les quelques habitants conviés au dernier moment, très peu de personnes sont au courant de ses déplacements.

L'organisation est déjà bien cadrée. Tout d'abord un petit travail de préparation. Quelques jours avant on améliore le quotidien. Les trottoirs sont nettoyés, les lampadaires HS depuis deux ou trois ans sont réparés ainsi que les joints sur les routes.

Les personnes conviées ne sont pas trop nombreuses. Elles reçoivent une invitation dans leur boite aux lettres. Une ou deux rues à la fois pour éviter trop de mouvement, trop de contestation.


Puis le jour J arrive. À 18 heures tout le monde est invité. Mais Madame la Mairesse aura une heure de retard comme si une stratégie était mise en place. Ce sont donc l'adjoint(e) de quartier et l'adjointe à la vie
quotidienne, qui vont commencer à écouter les récriminations pour déminer les problèmes. Les questions de propreté, de sécurité, de stationnement, d'éclairage public, d’incivilité, etc.. Sont donc abordées. Les élus expliquent qu'ils font beaucoup, qu'ils travaillent beaucoup, mais que
rien n'est simple et que c'est un long processus.


Et enfin Mme la Maire arrive. Au moment opportun pour prendre de lahauteur et pour expliquer que c'est long, que la municipalité essaye defaire des choses, mais que c'est très compliqué et surtout que les résultats ne viendront que bien plus tard d'ici 5 ans (sic!)

Peut-être. Mais qu'il faut persévérer et écouter les habitants pourcomprendre ce qu'ils veulent pour.... écrire un programme. Et qu'on nepeut pas tout avoir tout de suite, car cela coute cher, qu'il y a lamétropole, et la région, et l'état ... Un vrai discours de campagne où les élus oublient vite qu'ils sont aux manettes depuis 4 ans déjà.

La toute nouvelle secrétaire nationale du parti socialiste chargée des territoires semble décidée à occuper le sien.