Une vraie fausse surprise

Share

 

Mercredi 17 octobre 2018

Vendredi dernier, le groupe agir pour Vaulx-en-Velin quittait la majorité municipale à l’exception de l’un de ses élus qui faisait le choix de rester. Hier FR3 faisait un reportage sur le sujet diffusé au journal du soir « intitulé du rififi à Vaulx-en-Velin ».

 https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/emissions/jt-local-1920-grand-lyon

Comme dirait l’autre, il se passe toujours quelque chose à Vaulx-en-Velin.

Autant dire que cette décision n’est pas une surprise, vu les derniers conseils municipaux et les répliques entre Hélène Geoffroy et Stéphane Bertin. La question que tout le monde se pose est pourquoi avoir attendu aussi longtemps ? Nous avons, semble-t-il, un élément de réponse qu’il nous faut peaufiner avant de vous le faire partager. Une bonne information ne vaut que si elle est certifiée et comme nos lecteurs peuvent le constater n’en déplaise à nos détracteurs nos faits relatés sont avérés.

Qu’est-ce que nous a appris le reportage ? En premier lieu c’est un adjoint qui est venu apporter la contradiction à Stéphane Bertin qui était interviewé et non pas Hélène Geoffroy en personne ce qui est un signe de fébrilité. En second lieu, une des deux personnes interviewées raconte des mensonges ce qui n’est pas bien, mais pas bien du tout !

Est-ce Stéphane Bertin qui stipule ne pas être convoqué aux réunions ou bien Stéphane Gomez, qui dans les yeux de la journaliste affirme le contraire. On pourrait le faire à pile ou face ou bien demander à chacun d’entre eux des preuves. Messieurs vos éléments de preuve sont les bienvenus, mails, cartons d’invitations… Et puis quelques adjoints peuvent prendre part au petit jeu et nous faire profiter de leur connaissance du contexte. Dans notre comité de rédaction, l’un d’entre nous n’a pu s’empêcher un trait d’humour « Cahusac était socialiste ».

Philippe moine du groupe des élus d’opposition de la droite Vaudaise « VAULX-C’EST-VOUS » a également commenté à travers un communiqué le départ du groupe APVV de la majorité municipale. Un communiqué plein d’amertume semble-t-il

« Nous apprenons ce jour dans la presse que le groupe Agir pour Vaulx-en-Velin quitte la majorité municipale dont il fait partie depuis 2014. Il était temps ! Le positionnement « contre » du groupe APVV sur de nombreux dossiers, ses diverses prises de parole contradictoires envers la Maire étaient totalement incohérentes sur la forme. Il faut savoir respecter ses convictions, à défaut d’avoir respecté certains électeurs qui leur avaient fait confiance au 1er tour des élections municipales en 2014. Car il est regrettable que l’APVV ait fait le choix de cette alliance contre nature. Notre groupe avait d’ailleurs à l’époque dénoncé cet « attelage improbable », fondé sur un calcul politique biaisé, celui de « virer » les communistes sans pour autant s’entendre sur un réel programme de fonds. La position « d’entre 2 chaises » étant très inconfortable, l’APVV a donc fait tardivement ce choix de rupture. Pas complètement cependant, car certains membres du groupe, pour des raisons bassement financières, ont choisi de rester dans la majorité ».

« Notre groupe a fait lui le choix de la clarté, « droit dans ses bottes », sans alliance  ni compromission. Rien ne pourra lui être reproché en 2020 lors des prochaines échéances. Le projet que nous portons et porterons encore à l’avenir sera toujours celui d’une opposition résolue à une équipe socialiste qui use des mêmes ressorts que ses prédécesseurs pour asseoir son pouvoir. Nous sommes pour l’ouverture, mais une ouverture qui doit se faire sur les idées, pas sur de petits arrangements entre faux amis »

Tiens prend une droite Bertin, il ne faut pas s’acoquiner aux socialistes même si on pense bien faire. C’est une alliance contre nature. Et il s’y connait Philippe Moine qui a vu une partie de la droite filer avec Macron à commencer par son mentor Bruno Lemaire. Et il est très affirmatif dans ses propos quand il précise que « certains membres du groupe, pour des raisons bassement financières, ont choisi de rester dans la majorité ». Est-ce que l'argent perverti tout, y compris les relations humaines? C’est une vaste question.

Mais c’est deux yeux au beurre noir que prend Stéphane Bertin. À gauche aussi il est vilipendé. Mais ce coup là par un poète. Nans Noyer, le dernier communiste qui croit que l’URSS était le paradis sur terre s’épanche sur son profil Facebook pourtant contribution au capitalisme moderne. Nans Noyer devrait réfléchir, si les vaudais ne votent plus c’est que peut être que les communistes lorsqu’ils étaient au pouvoir à Vaulx-en-Velin ne ce sont pas occuper des problèmes des Vaudais à commencer par la sécurité sujet sur lequel l’adjoint concerné lors du dernier conseil municipal nous à jouer quelques belles notes de musique. Le tout va bien, madame la marquise.