Hélène Geoffroy, la bonne cliente pour LREM

Share

 

Jeudi 4 juillet 2019

Pour l’instant ce n’est qu’une rumeur, mais il n’y a pas de fumée sans feu. Il y a environ un mois plusieurs sources nous indiquaient qu’Hélène Geoffroy ne se lancerait pas avec l’étiquette PS pour les municipales, mais avec une nouvelle dénomination.

Il semblerait que cela se précise.

Le 21 juin dernier, le directeur de cabinet du président de l'Assemblée nationale faisait parvenir à Emmanuel Macron un courrier étonnant. Révélée par la presse, la note de Jean-Marie Girier propose par divers moyens ni plus ni moins que de liquider le Parti socialiste.

 Comme avec les constructifs des ex-Républicains, Jean-Marie Girier propose au chef de l'État de réaliser la même démarche avec les socialistes, en leur permettant de créer un courant et non de rejoindre directement La République en Marche.

 Jean-Marie Girier avait même pensé à un calendrier, avec la publication d'une tribune des élus démarchés en juillet et le soutien en septembre de la République en Marche à ces maires en vue de 2020. "Ce maillage sera précieux en vue des élections sénatoriales", poursuit Girier.

Pour fournir au président de la République des noms de socialistes potentiellement intéressés par ce rapprochement, l'ancien collaborateur de Gérard Collomb imagine confier la tâche de chasseurs de têtes à plusieurs personnalités. Dont Hélène Geoffroy, la maire PS de Vaulx-en-Velin.

Réputée proche de François Hollande, l'ancienne députée et secrétaire d'État à la Ville semble donc se sentir plus proche d'Emmanuel Macron que d'Olivier Faure.

Le patron du PS a d'ailleurs réagi sur Twitter : "On découvre qu’au-delà de l’Assemblée nationale, les membres des cabinets ministériels servent à d’autres missions que celles pour lesquelles ils sont payés. Les barbouzes de la République ça continue, un an après Benalla".

 

Encore une subtilité politique qui démontre que ce n’est plus une affaire de conviction, mais d’intérêt pour pouvoir conserver son poste. La proximité montrée par Hélène Geoffroy envers le président de la métropole qui la verrait bien conduire la liste métropolitaine sur le Rhône Amont est un signe avant-coureur.

Si Hélène Geoffroy confirme se virement de bord, comment vont se positionner la section socialiste vaudaise conduite par Murielle Lecerf et le vice président de la fédération du Rhône Stéphane Gomez tout deux socialistes pur jus face a cette situation. 

Les municipales commencent à devenir très intéressantes sur Vaulx-en-Velin 

Thomas Petragallo