Liste citoyenne : pieds nickelés ou véritable alternative pour Vaulx.

Share

Vendredi 25 octobre 2013.

Il y a une semaine nous apprenions par voie de presse l’entrée en lice d’une quatrième liste sur Vaulx dans le cadre des prochaines élections municipales de mars 2014. Après l’annonce de Bernard Genin notre maire communiste faite dans un contexte on ne peut plus folklorique, celles plus classiques du parti socialiste puis de l UMP, une liste citoyenne portée par un collectif d’habitants entre en campagne. MédiaVaulx a pris un peu de temps avant de vous en parler afin de se renseigner sur cette proposition qui s’offre au suffrage des Vaudais et vous en faire nos commentaires.    

La candidature a été annoncée avec en introduction l’argument suivant : « Nous voulons créer un rassemblement citoyen, indépendant des partis afin de porter un projet de renouveau ». Voilà donc ce qui distingue en premier lieu cette liste de ses concurrentes. Un choix délibéré de faire abstraction du système habituel des partis politiques. Alors vraie solution ou équipe de pieds nickelés ?

La réponse à cette question n’est pas simple. A première vue, sans chercher plus loin , une telle « offre » semble vouée à l’échec. En effet en termes d’élection tout est identifié à travers l’appartenance à un parti politique. La notion de clivage Droite-Gauche est encore bien présente dans l’esprit des électeurs, bien avant le contenu du projet. Il semblerait que ce soit également un handicap de ne pas connaitre les arcanes du monde politique notamment en termes de négociation avec le Grand Lyon ou l’Etat qui ne subventionneront encore et encore la ville qu’avec en ligne de mire la variable logements sociaux. Ensuite, il y a dans la ville le contexte des réseaux implantés par les partis prédominants, que ce soit ceux sous la coupe de l’exécutif ou ceux proches du parti socialiste. Nombreuses sont donc les associations qui roulent pour l’un ou pour l’autre après quelques subventions pour une fête, ou pour un vide-grenier, ou pour un repas ou tout simplement pour le maintien de l’association. Il semblerait donc improbable que dans cet espace aménagé une liste d’habitants trouve un écho favorable.   La logique voudrait qu’ils se fassent manger tout crû par les partis en place.

Mais si l’on part à la découverte de ce collectif et si on analyse de plus près l’état d’esprit des Vaudais cette candidature n’apparait pas si farfelu et présente un réel intérêt pour nous. En premier lieu, il s’avère que les prétendants à la maison de béton ont une certaine expérience que ce soit à travers leurs engagements associatifs ou leurs parcours professionnels. Ils savent comment les choses fonctionnent de l’extérieur et de l’intérieur. Et puis, il ne faut pas l’oublier, les compétences sont aussi et surtout présentes parmi les services municipaux.

Comme l’indique Le Progrès, il y a dans cette liste deux figures associatives connues : Joëlle Giannetti qui pendant de nombreuses années, contre vents et marées, a démontré l’intérêt de conserver l’Usine Tase pour finalement obtenir son classement comme Monument Historique pour le bonheur de ses détracteurs, et Stéphane Bertin connu pour de multiples interventions souvent environnementales (antennes relais, augmentation du trafic de Bron, odeurs de Tarvel,…) avec à son actif plusieurs réussites et des reculs de la Ville sur des positions contraires à l’intérêt des habitants. Mais la liste ne s’arrête pas à ces deux têtes, c'est une équipe. Il apparait que toutes les solutions mises en place à aujourd’hui n’ont fondamentalement rien apporté sur le fond à notre Ville. Bien sûr à travers les nouvelles constructions on communique sur le changement d’aspect architectural mais les difficultés quotidiennes des Vaudais subsistent. On soigne l’emballage. La ville continue à s’enfoncer dans la pauvreté et le chômage du fait des dirigeants socialistes, communistes et d’extrême gauche qui se sont succédés à sa tête donnant la preuve que la réussite n’est pas l’apanage des partis. L’appartenance à un parti n’est donc pas une garantie de compétence. Au contraire même, l’abstention massive sur Vaulx-en-Velin et la crainte d’une résurgence du Front National font clairement apparaitre leur échec. Il y a également le contexte national qui n’est pas favorable aux partis politiques, c’est une variable qu’il faut aussi considérer.

Il reste donc à convaincre les Vaudais qu’une liste d’habitants est une alternative crédible, casser les habitudes. Ce qui s’annonce comme un bruissement d’ailes dans un article du Progrès peut créer la surprise et devenir un tsunami pour le renouveau de Vaulx-en-Velin. Telle est leur prétention. A eux de nous démontrer à travers cette campagne qu'ils sont porteurs du projet qui va conduire au renouveau de notre ville. Vous pouvez les suivre sur le site :   http://www.vaulx2014.fr/. A ne pas confondre avec les comptes facebook et twitter Vaulx2014 qui sont en liens avec Philippe Moine. C’est parfois compliqué internet!!!