La coopération internationale ou le bilan de Mme Sophie Charrier

Share

Mercredi 30 octobre 2013.

Certes vous êtes probablement déçus que nous n’abordions pas aujourd’hui des sujets d’actualité comme les finances ou la sécurité. Nous y viendrions bientôt. En cette période de vacances, nous avons souhaité faire le bilan municipal de la coopération internationale. Non par provocation bien sûr mais parce que contrairement à la ville de Caluire qui est apparemment la référence en terme de comparaison pour nos élus Front de Gauche nous avons une adjointe dédié à ce dossier au combien stratégique pour les Vaudais. Sa dernière représentation en date a d’ailleurs été fort remarque lorsqu’elle a participé cet été au Japon au congrès des maires pour la paix ; cette participation n’a fait l’objet d’aucun commentaire dans la Pravda, Histoire peut-être de voyager dans la discrétion.

Voici les quatre propositions cotées et issues du programme de Papa en 2008

 Au final beaucoup de projets mais très peu concrétisés. Le bilan de Mme la troisième adjointe, déléguée aux Droits de l'homme et de la femme, aux solidarités et aux relations internationales, n’est pas à porter aux nues. . Un petit 3,25 / 10. Pas de quoi pavoiser et se rapprocher de l’aura de l’empereur paternel. Pour Vaulx le monde se limite donc à la Palestine et au Nicaragua. L’Europe n’existe plus. L’Afrique non plus. Quand à l’Asie n’en parlons pas.

 Mme Charrier n’a finalement pas beaucoup de dossiers à traiter. Une fois par an la journée de la femme, deux ou trois commémorations pour les droits de l’homme et quelques délibérations par an afin d’attribuer quelques dizaines de milliers d’euros de subvention à quelques villes jumelées pour satisfaire son altermondialiste d’ultragauche. Son militantisme et ses engagements extra-municipaux prennent- ils une place trop importante pour qu’elle se consacre pleinement à sa mission ? Mais quand même, pour 1818 euros/mois d’indemnités + frais, Mme Sophie Charrier aurait pu atteindre ses quatre objectifs après 6 années de mandats au service des Vaudais.