L’Elu du LUNDI Paul BOGHOSSIAN : y a-t-il une partie cachée sous l’iceberg ?

Share

Lundi 25 novembre 2013

Paul BOGHOSSIAN est un vieux routier de la classe politique Vaudaise. Il occupe sous ce mandat (2008-2014) la fonction de Conseiller Municipal Délégué à l'Enseignement Secondaire, aux grandes écoles et aux universités. Il est également co-président communiste du groupe Front de Gauche au sein de la municipalité et l’un des 2000 signataires de la motion pour la création de ce Front de Gauche indispensable à la survie du Parti Communiste qui sans les accords nationaux avec le Parti Socialiste aurait disparu. Il est également membre de la Commission exécutive de l'USPATMI-CGT. Savoir mettre son mental au repos n’est pas chose aisée et demande une grande maîtrise, peut-être même des années d’expérience. Mais en toute circonstance Paul Boghossian sait conserver un flegme que plus d’un britannique lui envierait. Etant un des élus les plus présents au sein du conseil municipal, il intervient rarement. Nous oserions dire heureusement pour ceux qui sont présents car l’entendre lire une intervention pourtant préparée à l’avance est une véritable torture. Est-ce dû à de la timidité, à de la méconnaissance des dossiers, ou à des sujets si inintéressants qu’il n’est même pas lui assuré de l’intérêt de son intervention. Parfois on se demande même si les interventions régulières des élus du Front de Gauche ne sont pas destinées à endormir l’Assemblée (autant les élus que le public) et ainsi écourter le véritable débat de fond. Dans la fonction que lui a confié l’exécutif Paul Boghossian n’est pas un adepte de la communication il est donc difficile de mesurer son degré d’implication et les résultats obtenus dans tout ce qui concerne l'enseignement secondaire, les grandes écoles et les universités. Bernard Genin reconnait un échec dans ce domaine «Les relations entre le campus de la Doua et celui de Vaulx (ENTPE, école d’architecture, Lycée) sont faibles alors que c’est un axe de développement intéressant notamment pour diversifier la composition sociale de la ville » écrit-il. Mais qu’a fait Paul Boghossian en 6 ans, d’autant qu’il est bien placé pour entendre les paroles de jeunes et leurs problèmes? Gageons que son œuvre se situe plutôt dans l’élaboration de la stratégie municipale et le soutien inconditionnel au Parti Communiste. Il faut des personnes qui portent des idées et d’autres qui les concrétisent. Encore une fois, nous avons un porteur d’idée, un militant de causes diverses, mais qui, élu à Vaulx-en-Velin, semble un peu « à côté ».