Bilan 123 propositions : cette semaine, les déplacements et la sécurité.

Share

Mercredi 27 novembre 2013.

Cette semaine nous abordons deux sujets : les déplacements et la sécurité.

Pour ce qui est des déplacements, le bilan n’est pas à saluer.

En ce qui concerne les transports en commun, la mairie n’a rien obtenu pour la ville au cours de ce mandat. Et comme les réalisations futures sont déjà inscrites dans le prochain plan de mandat du Sytral, il y a fort à parier que rien ne sera fait dans les 10 prochaines années en matière de transport en commun à Vaulx-en-Velin. Le plan Atoutbus de réorganisation de l’ensemble du réseau de transport en commun à Vaulx-en-Velin a été mis en place il y a deux ans sans aucune concertation des vaudais. Et pourtant nous avons un élu vaudais, Alain Touleron, qui fait partie des 16 membres du Grand Lyon qui dirigent le Sytral. Il semble qu’il ne soit pas très actif quand on voit ce qui vient de ne pas être fait à Vaulx ces 6 dernières années et qui ne se fera pas avant des lustres.

Pour le reste rien à dire car rien n’a été fait. Le PDA (Plan de Déplacement d’Administration) en est toujours à l’état de projet depuis 15 ans. Les pistes cyclables sont sales, mal faites et peu pratiques quand elles existent (voir notre article sur la piste cyclable Vaulx-Décines le mois dernier ICI)

Le bilan des propositions de l’actuelle majorité en matière de déplacement est au niveau de la politiques générale déplacements : 2,4 / 10 (voir ci-dessous). Les quartiers sont mal reliés entre eux, la normalisation du C3 n’avance pas, les écoles sont délaissées, les extensions de réseau prévues ne sont toujours pas planifiées ! Nous qui disions du bien de P Mandolino, conseiller municipal en charge des déplacements. Mais bon, il n’est après tout que conseiller…

 

La sécurité est un sujet toujours complexe car cela regarde à la fois l’Etat et la Ville. La politique de sécurité de la municipalité actuelle se résume aujourd’hui à des incantations : « Nous demandons plus de moyens de l’Etat, nous voulons plus de moyens de l’Etat ». Mais la ville oublie qu’elle aussi peut investir de son côté et que tout n’est pas toujours à attendre des autres. Ainsi la vidéosurveillance se meurt et rien n’a été fait dans ce domaine ses 6 dernières années, et, la ville a 4 fois moins de policiers municipaux qu’une ville de 40.000 habitants comme la nôtre devrait avoir et elle ne pourvoit même pas les postes qu’elle budgète ! La ville est très mal classée en terme de sécurité et se classe même première de toutes les villes du Grand Lyon (hors Lyon) en nombre de délits par habitants (voir Lyon Capitale de Décembre 2013). Elle surclasse ses habituelles rivales que sont Vénissieux, Givors, St Fons, Bron, etc… : bien belle performance de notre Maire actuel. Il faut dire que ce n’est pas avec les objectifs, généraux, vagues et généreux aux comptes de tiers (voir ci-dessous), qu’il a pu écrire un vraie bonne politique en matière de sécurité. Il semble donc encore, que là, plus qu’ailleurs tout reste à faire !