L’Homme qui murmure à l’oreille du maire.

Share

Lundi 16 décembre 2013. 

Depuis quelques années, les habitués des Assemblées de Quartier (AGQ) que Bernard Genin organise à grand renfort de communication sur Vaulx-en-Velin ont dû le repérer. Très souvent vêtu d’un costume gris (il doit en avoir plusieurs d’ailleurs et cela doit être sa couleur préférée). Il n’est jamais aux avants postes mais se maintient toujours non loin de Bernard Genin, même au conseil municipal. Les habitants le prennent souvent pour un adjoint, parfois même pour le directeur de cabinet du maire. En réalité il s’agissait jusqu’au printemps de son conseiller technique, son éminence grise (comme ses costumes). Son nom, Stéphane Bienvenue. Vaudais de circonstance avec son épouse, il est celui, qui jusqu’au début de l’année se contentait de murmurer à l’oreille du chef. Lorsqu’une question un peu précise sur un sujet un peu technique était posée lors d’une grand-messe AGQ ou autre présentation aux habitants, Mr Bienvenue, se levait, venait glisser un mot à Mr Genin pour lui souffler au mieux une réponse, au pire une pirouette. Et cela marchait. L’amalgame était facilité par le mode d’organisation des réunions (une suite de questions posées de façon ininterrompue, suivie d’une suite de réponses toujours inférieure au nombre de questions préparées et murmurées par son éminence grise en personne). 

Mais depuis quelques mois, les choses ont pris une autre tournure. Notre édile ne se déplace plus sans son éminence, sa flèche comme on dit dans San Antonio, son ombre. Parfois il arrive même à Stéphane Bienvenue de le remplacer lorsque pour un problème d’agenda Bernard Genin oublie ou doit décommander un rendez-vous. Et au bout d’un moment on finit même par confondre l’un et l’autre. Et le conseiller lui aussi parfois se trompe de rôle. Si bien que dès l’été, profitant de l’absence du chef, il s’est lâché, oubliant de laisser la parole aux adjoints de permanence (il n’a pas l’air de les aimer d’ailleurs, les sieurs Yahiaoui, ou consœurs Bailly-Maitre et Vieux-Marcaud pour ne jamais leur refiler le micro très vite tendu en cas de besoin par les médias locaux). Donc comme nous disions, cet été il s’est lâché proclamant sa vision du Mas dans Lyon Capitale en affirmant qu’il fallait densifier encore plus le Mas du Taureau, qu’il y avait trop d’espaces verts. Puis il a réitéré affirmant à la presse que la future zone de bruit de l’aéroport de Bron ne toucherait pas le Carré de Soie et que dès lors chacun pouvait être rassuré ; a priori, il ne sait pas lire une carte, ce qui n’est pas sans poser quelques problèmes pour un conseiller politico-technique.  

Et cette semaine, ter répétita ? De nouveau Stéphane Bienvenue se répand dans Le Progrès pour détailler le projet du Mas du Taureau (on dirait que cela lui tient à cœur cette affaire de Mas….). Peut-être envisage-t-il une reconversion en mars prochain au GPV de Vaulx-en-Velin pour y rejoindre sa compagne ou tout simplement pense-t-il quitter le plateau de la Croix Rousse pour devenir un Vaudais à part entière et s’installer dans ce futur ensemble urbanistique modèle ! En tous cas, il semble que l’urbanisme soit son dada car il suit régulièrement les activités de L’ URBACT qui est au niveau européen ce que l’INTA est au niveau mondial ; est-ce pour faire plaisir au seigneur Maurice ? Bizarre car en même temps cet adepte de la décroissance (il lui arrive d’ailleurs de s’exprimer dans le journal « la Décroissance ») partage l’idée de freiner l’expansion des villes. Il reste que l’on ne comprend pas pourquoi, sur un sujet si structurant pour Vaulx-en-Velin que le devenir du Mas, à 3 mois ½ des élections, M le Maire, ne pourrait pas souhaiter s’exprimer lui-même sur ce sujet. Mystère…. Pense-t-il que, plutôt que de souffler les réponses au maire, il vaut mieux qu’il les donne lui-même ? Peut être que c’est finalement un couple indissociable qui va se présenter au suffrage des Vaudais en Mars 2014. Bernard Genin en pilote et Stéphane Bienvenue qui lui dictera le chemin à prendre.