Ordre du jour du conseil municipal du 18 décembre 2013.

Share

Mercredi 18 décembre 2013.

Encore un conseil municipal chargé avec de nombreux points importants qui vont être en débats. Parmi ces dossiers, certains ont retenus notre attention et nous allons vous les présenter :

1-      Actes de gestion accomplis par M le Maire :

D’Août à Novembre 2013, M le Maire a pris un certain nombre de décisions de dépenses dont en particulier :

  • Un marché d’assistance à maitrise d’ouvrage en phase travaux du futur centre aquatique pour 114.500 €. Il semble que pour un dossier, où le permis de construire n’est pas encore signé (est-il déposé d’ailleurs ?), la précipitation de la signature d’un tel marché soit sujette à question…
  • Le réaménagement du terrain de foot à 7 et de travaux annexes au stade Jomard pour 136.343 € à la société Tarvel. Pourquoi un tel marché est signé à une société qui tous les jours empeste les vaudais de ces mauvaises odeurs et est sous le coup de procédure de mise en demeure et de fermeture d’une partie de ses installations du site de la Rize ? L’exemple donné n’est pas bon !
  • Fournitures de mètres à ruban auprès de la société Sienne de Vénissieux (69200) pour 2.540 €. Sachant qu’un mètre à ruban un peu cher vaut autour de 10 € il s’agirait de l’achat de 250 mètres à ruban. Sauf à ce que l’ensemble des employés de la ville de Vaulx-en-Velin aient perdu le leur, cet achat de mètre à ruban semble étrange. Nous avons recherché des détails sur le fournisseur la société Sienne sise à Vénissieux. Est-ce l’entreprise de M Olivier Fischer (PCF), colistier en 2008 de l’actuelle maire PCF de Vénissieux, Michèle Picard, et de l’ex-maire André Gerin, fils de Guy Fischer (PCF), ex-élu de Vénissieux et actuel Sénateur du Rhône. Si c’est le cas espérons qu’un minimum d’appel d’offre a été fait et que l’achat de ces mètres à un tel prix était vraiment utile et n’est pas une petite connivence entre petits politiciens communistes et/ou cégétistes locaux! On ne sait jamais un élu pourrait s’y intéresser…
  • Opération Grand Prix de Pétanque. 155.167,66 € soit plus d’un million de francs. Il est vrai que M le Maire est un grand amateur de pétanque. Mais bon, un tel montant est-ce bien justement utilisé quand on voit la misère dans certaines écoles ?

5- Décision modificative du budget principal :

Il semble qu’il y ait une tour de passe-passe pour un montant supérieur à 1.000.000 € entre les sections investissement et fonctionnement. Pas classique. Est-ce légal ? Qui posera la question ?

8- Avenant au marché des espaces verts :

La ville gagnerait à préciser quels travaux elle fait effectuer à son service interne et quels travaux elle sous-traite ? Il est vrai que la qualité des espaces verts vaudais n’est pas reconnue comme exceptionnelle, et quant à leur propreté, mieux vaut ne pas en parler. Alors : production propre ? Sous-traitance ? Rien de décidé et cela coute très cher !

10- Préemption de deux terrains pour une vaste opération de logement social :

La ville rachète deux propriétés pour 414.000 euros afin de construire du logement social. Quel futur pour notre ville ? A chacun d’en juger entre des écoles surpeuplées et si pauvres en équipements modernes, et un maire qui joue les bâtisseurs sans prévoir les conséquences de sa politique.

12- Concertation sur la modification de l’espace interdépartemental de St Exupéry :

La plateforme aéroportuaire va s’agrandir. L’urbanisation autour de cette zone doit être maitrisée. Les incidences de ce développement sont importantes tant sur la baisse du nombre de terres agricoles, sur l’augmentation de la population, sur l’évolution des nuisances. Vaulx-en-Velin est un peu à part de ce projet mais les conséquences sur ce développement sont avérées sur Vaulx-en-Velin et celles-ci sont reprises par la délibération : influence sur le développement de l’aéroport de Bron, développement du trafic de camion sur le réseau autoroutier local, baisse de l’activité agricole.

Il reste que plusieurs points ne sont pas abordés :

  • Le développement de l’aéroport de Bron doit être stoppé et les élus vaudais ne disent pas comment. Cette évolution est contraire au SCOT ; comment l’arrêter ?
  • Quelles mesures la ville va-t-elle prendre pour diminuer les nuisances des habitants de Vaulx-en-Velin ?
  • Le développement global de l’agglomération est déséquilibré. Les élus vaudais ont accepté le SCOT qui actait cela. Cela se poursuit. Comment rééquilibrer l’agglomération pour rééquilibrer la ville ?

A MédiaVaulx nous aimerions surtout connaître les actes réels de nos élus en faveur des vaudais ?

13- Etude du potentiel du centre commercial du Mas du Taureau.

Cette étude doit être faite de façon très pragmatique et devrait corriger les erreurs faites sur les commerces du centre-ville. Les commerces du centre se meurent. Au rang des derniers décédés parmi les commerces, le cuisiniste vient ou va fermer ses portes écrasés par l’explosion des loyers et des charges (+75% en 6 ans pour certains commerçants). Pourtant une SEM destinée à limiter l’impact des hausses de loyers a bien été mise en place mais il semble que son effet soit inexistant. Avant de se pencher sur le Mas il serait utile de soigner le Centre. Où est le service économique ? Et où sont les actions de M l’adjoint à l’économie à 1818 euros/mois ; il semble qu’en ce moment il ait surtout une vie ailleurs !

17- Convention de l’ANRU :

L’action portée par ce projet est centrée sur les logements et les équipements. Elle ne va pas vers l’essentiel que sont le bien-vivre dans une ville équilibrée où l’on est heureux. L’objectif ne doit pas être d’avoir une ville surpeuplée mais une ville où il fait bon vivre ensemble et qui ne soit plus la 3° ville la plus pauvre de France. Cette convention n’aborde pas ce sujet. Elle n’est que purement technique et il serait bon avant tout de savoir ce que l’on veut faire de Vaulx-en-Velin et de le demander à ses habitants.

Si cette nouvelle convention ANRU ne cesse pas de faire de Vaulx-en-Velin une ville pauvre, sans vie et triste comme l’est le Centre-ville, ce sont 237.821.634 euros qui seront encore mal utilisés.

18 – Mise à disposition de locaux à la régie « Vaulx-en-Velin.com » :

La Pravda aura donc de beaux nouveaux locaux neufs. Pas sûr que cela exacerbe son œil critique. Pas sûr non plus que le fait de mettre à disposition des locaux à titre gratuit aide à une vraie transparence financière de cet organisme supra-municipal. A suivre lors du prochain bilan financier de cette association.

19- Extension du Groupe Scolaire Paul Langevin :

L’encre du permis signé à peine sèche, il s’agit de déjà donner les marchés de travaux pour ce projet qui est rejeté par les enseignants, les parents et les riverains. Il s’agit de poursuivre une erreur de développement urbanistique du Village en cherchant à concentrer toutes les écoles et tous les enfants au même endroit. En 1968, les tchèques écrivaient sur les murs, « Lénine réveille-toi ! Ils sont devenus fous ». Aujourd’hui nous pourrions écrire « Bernard, réveilles-toi ! Tes services sont devenus fous ». Comment imaginer que sans parking, on oblige des parents à déposer leurs enfants de 3 à 10 ans à 1 km de chez eux, pour qu’ils rejoignent une zone scolaire de 1200 enfants, alors qu’ils avaient il y a encore peu une petite école de proximité ! Et bientôt 300 logements de plus. Quelles classes seront encore crées et où ? Vraiment « Bernard, réveilles-toi ! Ils sont devenus fous ». Si ce n’était pas au détriment de nos enfants, on pourrait presque rire d’un tel autisme. Mais n’est-ce pas la marque de fabrique des amis communistes de B Genin ?

Parions que l’opposition (de M Moine à Mme Geoffroy) n’interpellera pas M le Maire sur ce sujet tellement ils couvrent la politique de fuite en avant des équipements scolaires mal entretenus et de l’absence de vision moyen et long terme. « Vaudais réveille-toi ! Ils sont devenus fous ».

25- Maison des Fêtes et Familles :

La procédure semble bizarre comme si on avait fait en sorte de respecter les règles d’appel d’offre avec pour seul objectif de reconduire l’actuel prestataire. Quelque élu le relèvera-t-il ?

28- La réforme des rythmes scolaires :

Deux questions restent entières et ne sont pas du tout abordées :

  • Quelle sera la réalité de fréquentation du péri-scolaire supposé gratuit ? Un chiffre réel serait nécessaire.
  • Combien cela va-t-il coûter et qui va payer ?

Et une petite question subsidiaire : quelle est le résultat OBJECTIF des villes déjà passées à 4,5 jours ?

Là aussi pas sûr que chacun pose les bonnes questions… surtout Mme Geoffroy qui « est de gauche et soutient le gouvernement socialiste ».

38- Convention USEP :

L’audit de l’USEP il y a un an avait mis en évidence de nombreuses défaillances. Quelles sanctions ont été prises ? Et quelles décisions ont été acté pour que cela ne se renouvelle pas ?