La propreté à Vaulx-en-Velin, c’est benne perdue…

Share

 Lundi 28 mai 2018

En principe les déchetteries sont faites pour les déchets ménagers, pas de chantier. C’est pourquoi la réglementation se base sur la taille du véhicule ou de la remorque pour limiter ou bloquer l'accès à certains qui venaient avec leur fourgon récupérer du matériel dans les bennes (et oui, c’était le cas il y a quelques années à Vaulx-en-Velin). Interdit. Et dangereux. Et aux artisans qui évacuent les déchets d'un chantier, et font payer ce service à leur client. Donc, pas de raison qu'ils jouent sur les deux tableaux en profitant d'un service gratuit, réservé aux particuliers. D'autant que les importants tonnages de gravats ou déchets verts déposés par les artisans alourdissent la facture... pour tous les contribuables.

Plusieurs déchetteries professionnelles existent à travers l'agglomération. Les artisans connaissent ces sites spécialisés, où ils paient en fonction du poids et du type de déchets.

Lors du dernier conseil municipal Sacha Forca, élu d’opposition qui envisage de constituer une liste lors des prochaines élections municipales (mais le fera-t-il) a trouvé «aberrant qu’un utilitaire ne puisse rentrer gratuitement à la déchetterie. C’est payant et très cher depuis cette année puisque c’est passé de 23 à 32 euros. Résultat on voit des amas de déchets s’accumuler un peu partout dans la ville ».

Par expérience puisque la propreté est un sujet sur lequel nous revenons régulièrement, il est possible qu’un artisan pour éviter un coût se déleste de ses déchets au bord d’une route, mais ce n’est pas le cas général. La plupart du temps, ce sont des particuliers qui sont en cause. C’est visible à partir de la nature des déchets, voire du volume et des endroits ou sont-ils déposés. Bien sûr il est aussi question de travail au noir.

 

 

Donc, il n’est pas anormal que la déchetterie soit payante pour les gros volumes. En principe, les associations prestataires de services peuvent bénéficier des services des déchétteries dans les mêmes conditions que les professionnels

Mais nous pouvons effectivement nous interroger pour le cas exceptionnel ou il faut vider une maison suite à un décès.

C’est donc du côté des l’habitant que la municipalité devrait faire preuve d’un peu plus de sévérité. La semaine européenne du développement durable offre une occasion pour le faire chaque année, mais c’est juste une opération de communication, car la volonté n’existe pas du côté de l’exécutif sinon nous aurions vu quelques opérations d’envergures.

Par exemple, il y a eu l’année dernière la mise en place d’une opération de nettoyage des berges du canal du côté de la Balme, opération avortée pour cause de mauvais temps, mais jamais reconduite. Pourtant ce secteur mérite une attention particulière.

 

Vaulx-en-Velin est également une mauvaise élève en termes de tri. Le tri, une nécessité pour recycler des matériaux est surtout une affaire de conviction et en la matière ce n’est pas le fait d’habiter dans un grand ensemble ou dans une maison particulière qui fait le bon trieur. Il n’y a qu’à se promener dans la ville et regarder le contenu des poubelles vertes pour s’en rendre compte.

Celui qui a visité, des villes étrangères a pu se rendre compte que les habitants sont beaucoup plus disciplinés que chez nous et pas seulement dans les pays nordiques et même chez les personnes âgées on remarque cette attention pour le tri.

Par contre, des conteneurs sont mis à disposition un peu partout, ce qui ne peut être possible dans nos quartiers, car ils seraient régulièrement incendiés et c'est peut-être une des causes du manque de mobilisation.

 

L’environnement est loin d’être une priorité.