Les boites aux lettres commencent à se remplir.

Share

 

Mercredi 12 février 2020

Une des caractéristiques des élections c’est qu’arrivé à quelques semaines de l’échéance, les marchés commencent à s’animer, les réunions à être planifiées et les boites aux lettres à recevoir des tracts. 90% des tracts vont directement de la boite aux lettres à la poubelle mais cela n’empêche pas les candidats de poursuivre dans cet exercice.

Le tract présente néanmoins un avantage, cela permet de voir la bouille des candidats. Si pour certains la photo semble naturelle, pour d’autres elle parait avoir fait l’objet de quelques retouches. Lorsqu’un candidat est capable de maquiller son image, est-il également capable de maquiller son programme ou son bilan ?

Dans la semaine, Hélène Geoffroy, la maire sortante présente ses propositions en termes d’environnement. Après avoir envoyé ses émissaires lors des réunions de ses concurrents sur le même sujet nul doute qu’une bonne synthèse sera proposée.

La notion d’environnement est vaste et ne concerne pas que le tri des déchets ou le retrait de l’usage de produits désherbants. 

La manière dont est traitée l’urbanisation de la ville doit tenir compte de l’aspect environnemental.

Et dans ce domaine, on ne peut pas dire que Vaulx-en-Velin n’a pas d’expérience, de vécu qui permettrait de corriger les erreurs. Et bien ! à voir certains programmes immobiliers difficile de dire que la leçon a été comprise.

Au Sud de la ville, coté carré de soie, la densification est telle que les problèmes de stationnements sont récurrents, que les habitants sont exaspérés par la situation. Le principe de vouloir à tout prix restreindre l’usage de la voiture en créant volontairement cet encombrement a des limites car dans les faits cela ne fonctionne que pour le plus grands bonheur des promoteurs qui peuvent densifier plus fortement. 

Alors l’adjoint à l’urbanisme va devoir jouer les pompiers à quelques semaines de l’échéance électorale pour faire baisser la pression. Mais quelles seront les solutions concrètes pour améliorer le stationnement ?

Que ce soit au niveau du logement collectif que du logement individuel la densification est de mise dans les programmes immobiliers. Et l’opération est d’autant plus rentable pour le promoteur lorsqu’il peut construire plus sur moins. Cela permet également de faire baisser les prix et attirer une clientèle qui souhaite accéder à la propriété parfois avec plus de facilité encore lorsque la TVA est à 5,5%

Alors sur de toutes petites parcelles de terrain, les brochures montrent de petits coins de paradis, qui font en premier lieu la part belle au bitume. Le garage est prévu pour une voiture par foyer, souvent deux ou trois voitures sont plutôt la norme pour peu que les enfants soient majeurs et que les transports en commun peu pratique. En finalité comme il manque de la place et que c’est fastidieux de manœuvrer et que parfois le garage est transformé en habitation ce sont les bords de route ou les trottoirs qui font offices de parking. Et lorsque les lotissements ou les résidences se multiplient pour faire face au stationnement la route perd une voie. Cela s’appelle œuvrer pour le développement durable de la ville. 

Thomas Petragallo