Les premiers seront peut-être les derniers

Share

 

Mardi 22 octobre 2019

 

Avec les élections municipales qui approchent chacun prépare sa liste de potentiels élus. Ceux qui iront devant les électeurs solliciter les suffrages.


Et cette liste est faite d’un savant calcul pour justement collecter des suffrages. Un tel peut ramener tant de voix alors on le préfère à tel autre, même si l'autre est plus compétent ou plus méritant. Ce qui compte c'est le potentiel d'électeurs que chaque colistier peut apporter de manière plus ou moins directe ou indirecte.

Faire une liste n'est donc pas chose aisée. réaliser le savant dosage et mesurer tous les impacts imposent de se triturer les méninges, de faire des arbitrages voire accepter des compromis. 

 

Et l’exercice est d’autant plus difficile lorsque le socle est réduit à peau de chagrin ce qui est le cas de nombreux partis politiques qui ont vu fondre leurs troupes en quelques années. Alors il va falloir chercher des alliances et s’arranger avec les uns et les autres pour jongler avec les postes et lever les éventuelles susceptibilités. Cela va être le lot de tous les prétendants.

 

Et à ce jeu  Hélène Geoffroy risque d'avoir plus d'un problème malgré qu’elle soit la maire sortante car le parti socialiste est actuellement un des plus affaibli.

 

Même si l'on sait que plusieurs de ses colistiers ne souhaitent pas se représenter et l'on déjà fait savoir, ou souhaitent se représenter mais pas avec elle, cela ne va libérer qu'au mieux 3 ou 4 places d'adjoints (les plus intéressantes car mieux indemnisées 1400 euros contre 250 euros pour un conseiller municipal délégué ,les seules ayant un minimum de pouvoir et d'aura).

 

Elle peut également jouer avec les EX élus APVV, prises de guerre de ce mandat qui pourraient être remis en question en tant qu’adjoints voire ignorés dans la mesure ou des ajustements sont nécessaires.

 

17 postes sont donc possibles et il faut jouer avec. Autant dire qu’il va falloir être méfiant au niveau des promesses pour ne pas se retrouver le bec dans l’eau le jour du vote la délibération car ce n’est pas la position dans la liste qui attribue la fonction.

 

Il va donc falloir satisfaire les conseiller municipaux qui se verraient bien grimper d’une marche tel que mesdames Jacob et Mostéfaoui ou par exemple Monsieur Duvert. Il se dit également que papy banquet se verrait bien en haut de l’affiche.

 

Il va falloir également satisfaire les nouveaux entrants, à la fois ceux qui ont patienté pendant 6 ans comme par exemple madame Chouarbi et les nouveaux amis politiques, qu'ils viennent de la droite ou de la gauche. La gauche ayant pour l’instant fermé la porte ce serait plutôt sur la droite et sur le vote communautaire que compte Hélène Geoffroy pour son « grand rassemblement ». Il se murmure que Monsieur Guillermin un temps proche du conseiller municipal LR majolan Stéphane Bournet qui envisageait de conduire une liste de droite tendance Wauquiez sur Vaulx-en-Velin s’est finalement décidé pour Hélène Geoffroy.

 

Charazède GAHROURI et Philippe Moine présents lors du lancement de campagne d’ Hélène Geoffroy pourraient également faire partie des entrants.

 

Philippe Moine qui soutien maintenant le groupe AGIR la composante de droite du gouvernement Macron va-t-il avec Monsieur Guillermin s’occuper de la sécurité séduit par l’annonce des 100 postes de policiers municipaux prévu en 2026 par Hélène Geoffroy ? . Pourtant dans ce domaine il y a encore peu ce n’était pas vraiment gagné.

 

réaction de Philippe Moine (DVD) le 31/05/2018

« Aujourd’hui le ver est dans le fruit. Et les petites incivilités d’il y a quelques années s’entrechoquent avec le grand banditisme et les extrémismes. En ce sens, la réaction de Madame la maire semble bien dérisoire et surtout extrêmement tardive face à l’ampleur des dégâts. Elle reprend point par point les propositions de notre groupe faites en 2014 et ambitionne aujourd’hui de les mettre en œuvre », déplore le conseiller municipal.

Et de fustiger « le temps perdu » avant de prévenir : « Si les intentions sont là, les actes seront-ils au rendez-vous ? Et le seront-ils rapidement ? Car les habitants ont suffisamment soupé des opérations de communication municipale qui ne débouchent sur rien ».

 

Bon, l’actualité récente de la grève des enseignants de Courcelles a démontré qu’effectivement la communication municipale n’est pas en phase avec la réalité de terrain. Mais en période électorale, il n’est plus question de convictions, c’est un peu comme si on faisait son marché.

 

Hélène Geoffroy grenouille autour du parti EN MARCHE ou elle peut compter sur quelques EX socialistes et son EX collègue devenu président pour faire en sorte qu’aucune investiture officielle ne soit donnée sur Vaulx-en-Velin. De cette manière, elle peut ouvrir sa liste à quelques personnalités locales telles que Jafaar Greinch.

Donc il va falloir satisfaire tout le monde et faire des promesses en expliquant plus tard, que finalement c’est peut-être un peu tôt pour un poste d’adjoint, une place de conseiller délégué c’est très bien pour apprendre. Calmer les susceptibilités de ceux qui auront été déclassés.

 

Et ce sera sans compter le second tour qui peut rabattre les cartes. Soit la liste conduite par Hélène Geoffroy se maintient seule auquel cas pas de problème, Soit pour l’emporter la fusion avec une autre liste est nécessaire et il faudra faire des choix pour satisfaire les partenaires et en fonction, les convertis risquent de se retrouver avec seulement des souvenirs de campagne du premier tour car la candidate gardera bien sur les membres historiques du PS sur de leur soutien.

Thomas Petragallo