Lancement de campagne « Agir pour Vaulx-en-Velin »

Share

Vendredi 10 janvier 2014

Comme nous l’avons fait pour tous les candidats se lançant dans la course des municipales, nous avons assisté ce jeudi 9 janvier à la soirée de lancement de la campagne de la liste « Agir pour Vaulx-en-Velin ». Avec d’autant plus d’intérêts car c’est un peu une nouveauté dans le paysage Vaudais habituellement dominé par les partis politiques de voir des citoyens voulant prendre le destin de leur ville en main.

Environ 170 personnes s’étaient déplacées au centre culturel Charlie Chaplin pour entendre les propositions de la liste «Agir pour Vaulx-en-Velin » et également pour connaitre les protagonistes de cette démarche qui se veut citoyenne et apolitique. Elément notable, la plupart des personnes présentes était des habitants et non pas comme traditionnellement des aficionados de tel ou tel parti venu pour faire acte de présence ou la claque.

La première différence notable de cette présentation se rapporte à l’affichage d’un logo coloré qui semble être arboré avec fierté alors que leurs adversaires hésitent à mettre en avant celui de leur parti. Même Bernard Genin semble avoir rangé dans un placard le marteau et la faucille. Le mot d’ordre des penseurs des cabinets politiques semble être de mettre en avant le rassemblement citoyen pour faire oublier l’aspect parti politique dans lequel ils sont englués tout en conservant pourtant le discours éculé qui sert de base à leur l’habituelle propagande. Singularité qui touche même les éléphants socialistes comme Gérard Collomb. Un peu comme si la tactique est d’avancer masqué.

La seconde différence est relative à la manière d’aborder la présentation. Autant Bernard Genin pour les communistes qu’Hélène Geoffroy pour les socialistes se sont contentés de mettre en avant leur personnalité et tenir un discours souvent axés sur la politique nationale, autant la liste « Agir pour Vaulx-en-Velin » a semblé vouloir mettre en avant la présence d’une équipe capable de gérer de manière efficace la municipalité Vaudaise. La présentation animée par Christine Bertin a décliné quatre thèmes défendus par quatre membres de l’équipe. De manière paritaire, deux femmes, deux hommes. Les finances, la scolarité et les écoles, l’économie et l’emploi, la gouvernance étaient les sujets abordés avec d’une part la situation actuelle puis des propositions. Une fois passé un petit cap dû sans doute un peu de stress, les sujets semblaient avoir été travaillés et maitrisés.

Nous ne nous étendrons pas sur les propositions. Toutefois, on notera le démarrage des présentations par les finances, montrant ainsi les faibles marges de manœuvre que la future équipe aura, suivi d’une priorité à la rénovation des écoles, ou encore d’idées novatrices pour l’éducation, la présentation dynamique sur l’emploi et l’économie, qui tranche avec l’atonie de l’équipe en place sur ce sujet, comme les propositions des autres candidats sur ce sujet. Avant de pousser plus loin l’analyse, nous préférons attendre les projets de chaque candidat pour les décortiquer et vous faire nos commentaires. Après avoir fait le bilan des 123 propositions de Bernard Genin lors des municipales 2008 et avec notre connaissance de la situation Vaudaise cela devrait nous permettre d’analyser la pertinence de ce qui sera avancé.

C’est Stéphane Bertin le porte parole de la liste « Agir pour Vaulx-en-Velin » qui a terminé le cycle des présentations sur le thème de la gouvernance, sujet sur lequel il a été critique sur plusieurs points. En premier lieu le manque de présence des élus aux conseils municipaux et leur peu d’implication. Prenant pour exemple l’adjoint aux conseils de quartier qui en 6 années de mandat n’en n’a mis qu’un en place et touchant pourtant une indemnité mensuelle de 1818 euros ainsi qu’un véhicule de fonction. Sur les indemnités des élus, il s’est indigné de leur augmentation de 45% en début de mandat ainsi que sur le nombre d’adjoints et leurs véhicules de fonction. La critique s’est orientée également vers la communication de la ville et la difficulté pour les Vaudais d’être correctement informés avant de proposer le projet de gouvernance de l’équipe qui est visible en totalité sur le site www.vaulx2014.fr

Pour conclure la présentation, l’engagement de la liste de « servir les Vaudais et non pas se servir » a déclenché un feu nourri d’applaudissements. La soirée s’est achevée par un petit buffet ou nombreux sont restés pour échanger. A ceux qui doutent de la capacité d’une liste citoyenne de gérer la ville, un premier élément de réponse à été apporté. Les pieds nickelés ne le sont peut être pas tant que cela.