Où vit-on le mieux : selon Lyon Capitale, pas à Vaulx-en-Velin ça c'est sûr (partie 2)!

Share

Par Mediavaulx le vendredi 10 mai 2013

Le 5 mai nous vous proposions une première analyse de l’enquête parue dans le numéro de Mai 2013 du mensuel Lyon Capitale. Cette enquête vise à définir les villes du Grand Lyon (57 villes + les 9 arrondissements de Lyon soit en tout 66 « villes ») où il fait le mieux vivre. Plusieurs thèmes y sont abordés : l’attractivité, l’économie, les espaces verts, le logement, les transports, et les services.

 Dimanche, nous vous présentions les trois premiers thèmes. Nous allons ce jour revenir sur les trois suivants :

  4°) Le logement :

 Ce quatrième thème est la plaie béante de l’attractivité de Vaulx-en-Velin : notre ville se classe 65° sur les 66 villes du Grand Lyon (merci à St Fons de nous éviter la honte !). Et pour ainsi dire pas un sujet pour rattraper les autres :

 ·         Mixité sociale : 66° sur 66,

 ·         Prix du m² : 63°,

 ·         Part pavillonnaire : 49°,

 ·         Part des ménages propriétaires : 58°.

  Il est vrai que Vaulx-en-Velin n’est pas très vertueuse. Le Mensuel rappel que le secret du logement social est « la vertu du juste milieu ». Pas très connue comme qualité à Vaulx-en-Velin qui possède (et nos élus s’en vantent !) le plus fort taux de logement social du Grand Lyon, gage de l’impossibilité d’intégrer et d’aider de nouvelles population, mais gage pour les élus actuels d’une clientèle bien votante.

 Et curieusement sur le thème du logement la Ville est sauvée de l’ultime place par sa part de logement pavillonnaire et son taux de propriétaire. Et pourtant notre édile ne cache pas son objectif de bétonner toujours plus : ne répète-t-il  pas à l’envie que son objectif reste d’intégrer les quartiers pavillonnaires (La Rize, Le Village) au Centre-Ville vaudais et à ses logements collectifs. Heureusement qu’il n’a pas réussi à tout bétonner car gageons qu’il aurait alors atteint une 78° place sur 66 !

 Rappelons que le logement est, avec les services, une des missions centrales d’action d’une ville.

  5°) Les transports :

 En ce qui concerne les transports (en commun), Vaulx-en-Velin est classé 41° sur 66. L’idée des rédacteurs de l’enquête est de mesurer le temps de transport entre notre Ville et la Part-Dieu d’une part (5 km) ou la Place Bellecour d’autre part (7km). Dans les deux cas 40 mn. Une fois de plus l’Est lyonnais est mal traité : toutes les villes sauf Bron sont au-delà de la 40° place.

 Par contre le Nord de Lyon et de nombreuses villes de l’Ouest sont, une fois n’est pas coutume, beaucoup mieux servies : Neuville est à 15 mn (pour 13 km à parcourir), Francheville à 30 mn (8 km).

 Les transports en commun ne sont donc pas un facteur d’attraction de la population sur Vaulx.

 Par contre l’étude ne parle pas des transports routiers. Là le verre serait à moitié plein (praticité d’avoir des routes et rocades tout autour de la Ville) et aussi à moitié vide (par la pollution crée par les infrastructures routières et les avions). Et si les transports étaient vus d’un côté écolo, gageons que Vaulx serait dans les profondeurs du classement avec cette pollution, ses pauvres pistes cyclables et sa station VéloV unique !

 

 6°) Les services :

 Les services connaissent une situation contrastée à Vaulx-en-Velin :

 ·        Education et Sport : une très mauvaise 54° place (45° sur les crèches, 60° sur les équipements sportifs, 35° sur les écoles) pour ce qui est le cœur de la responsabilité d’une commune avec le logement. Heureusement que la vétusté des locaux n’était pas notée !

 ·         Commerces : 11° place.  Grace au Centre Commercial du Carré de Soie, le classement est bon. Malheureusement le classement ne relève pas la pauvreté du petit commerce de quartier.

 ·Loisirs : Vaulx se classe 10° grâce à sa 3° place sur les cinémas. Encore merci au Carré de Soie.