La politique sécurité d'Hélène Geoffroy : du vent.

Share

Lundi 15 juin 2020

En cette Journée Mondiale du Vent, une réussite venteuse que nous souhaitions mettre en avant : la politique de sécurité de la Maire de Vaulx, Hélène Geoffroy.

S'il est un sujet important à Vaulx-en-Velin, c'est bien la tranquillité publique. Celle-ci prend un certain nombre de formes: pour certains c'est le bruit, pour d'autres c'est la sécurité routière, pour d'autres ce sont les trafics et pour d'autres enfin, ce sont les incivilités diverses dont tous les vaudais souffrent à longueur d'année.

Malheureusement depuis 5-6 ans toutes ces formes d'insécurité sont en développement à Vaulx:

* Les trafics (de drogue) se multiplient et touchent maintenant tous les quartiers.

* L'insécurité routière se développe elle aussi et aucun des points noirs n'est traité à l'image du BUE qui a déjà connu 2 morts et qui depuis son ouverture voit toujours accidents sur accidents se dérouler (à l'image d'un dernier accident hier en fin de journée avec quelques blessés et une voiture sur le toit); mais rien ne se passe en dehors de manifestations de souvenirs et de dépôt de plaques commémoratives. Pourtant les actions sont possibles.

* Le bruit est en croissance exponentielle avec des tirs de mortiers et de feux d'artifices; ces nuisances bruyantes sont souvent nocturnes sur les parkings.

* Les incivilités diverses avec les rodéos, les dégradations de biens publics, les squatts dans les halls d'immeubles .... qui minent la vie quotidienne des vaudais les privant trop souvent de bus le soirs en rentrant du travail ou les empêchant de recevoir leurs familles ou amis.

Face à cela, la maire de Vaulx, Mme Geoffroy a multiplié les annonces et les soi-disantes actions annonçant le recrutement de 30 policiers (+20 durant le mandat de 6 ans), la mise en place de caméras nouvelle génération, l'ouverture d'un poste de police municipal au centre ville et d'une annexe au village. Et promettant même pour le prochain mandat encore plus et encore mieux.

Malheureusement tout cela n'est, à l'image de ce jour, Journée Mondiale du Vent, que du vent. De la parlote et du blabla. Les nouveaux policiers sont en effet arrivés; malheureusement, au fur et à mesure qu'ils sont recrutés, il se décrutent aussi vite qu'ils sont arrivés. Le turnover est énorme.Les contrôles routiers sont eux aussi mis en avant; malheureusement toujours réalisés aux entrées sorties de Vaulx, ils ne touchent que ceux qui travaillent. Jamais ils ne sont faits au coeur des quartiers hors la loi. La lutte contre les trafics est elle aussi au point mort; chaque pseudo arrestation n'a aucun effet sur l'ambiance des quartiers en dehors de dégouter toujours plus les vrais habitants. Pour les incivilités, là aussi toutes les actions ne sont que vent dans les voiles du moulin à promesse. Le pire probablement du vent sécuritaire de Mme Geoffroy, c'est la lutte contre les rodéos  qui se poursuivent en toute impunité et la création d'un poste de police municipale en trompe l'oeil sur la place du marché du village; depuis 6 mois ce n'est qu'une façade qui n'a ouvert que 3 heures en présence d'une dizaine de policiers et de 5 véhicules de la police publicitaire.

La politique de sécurité de Mme Geoffroy: du vent, un beau symbole vaudais en cette Journée Internationale du Vent.