Quelques questions avant le conseil municipal de mercredi 12 juin 2013.

Share

MédiaVaulx le 11 juin 2013.

Deux points sont à l’ordre du jour du conseil municipal du mercredi 12 juin prochain :

La cantine Grandclément :

Un avenant au marché n°6 « Menuiserie Intérieures Bois et Mobiliers » de la société MVF est mis au vote. Cette société est en redressement judiciaire et elle a demandé à ne pas réaliser la totalité de sa prestation. Un avenant en moins est donc proposé au Conseil Municipal. Deux questions se posent à nous à la lecture de ce dossier :

- N’a-t-on pas pu anticiper la défaillance de cette société ?

- Qui va réaliser les prestations supprimées (à priori la livraison de mobilier) ?

Et une erreur s’est glissée dans le document officiel de l’ordre du jour du conseil municipal : la date de démarrage du chantier était juillet 2011 (démarrage de la démolition) et non le 24 janvier 2012.

Le Pole d’Astronomie et de Culture Spatiale :

Le conseil prévoit d’attribuer les marchés pour l’exposition permanente. Le budget est tenu sur ce sujet. Par contre des avenants sont prévus d’être passés pour de nombreux lots sur la construction pour un montant de plus de 50.000 euros. Les demandes qui conduisent à cette augmentation frisent l’incompétence ou le club de pieds nickelés. En effet on peut lire entre autres qu’il a été demandé que les distributeurs de boissons soient alimentés en eau qui n’avait pas été prévu (mais qui a bien pu l’omettre !), que des garde-corps soient positionnés sur des terrasses existantes (tous les maitres d’ouvrage savent que ce type de demande est ultra-classique pour des modifications de bâtiments existants), etc…

Mais ce sujet n’aborde malheureusement pas le cœur des problèmes : où en est le bouclage du budget de fonctionnement du PACS ? La Ville de Vaulx-en-Velin doit trouver sous 3 mois autour d’un million d’euros de plus par an pour faire fonctionnera son nouvel équipement. Les financeurs de l’investissement ont dit « non » (voir sur le site de l’association du village plus d’infos à ce sujet : www.avvv.fr). Qui va donc payer ? Il est à craindre que ce soit au final les quelques contribuables vaudais qui payent des impôts. Espérons que nos élus prennent ce dossier à bras le corps et commencent à phosphorer dès le 12 juin au soir. Mais rien n’est moins sûr qu’ils trouvent une solution à part encore augmenter les impôts.