Les habitants connaissent leur sujet

Share

 

Mercredi 11 juillet 2018

Les habitants du quartier du Village étaient conviés par madame la maire mardi 10 juillet 2018 à 18 heures. Objectif, présenter le projet de transfert du terminus de la ligne 37 de Marcel Cachin à 350 m de là, avenue Paul Marcellin, au niveau de l'arrêt de bus Aragon. Mais vu ses multiples occupations, y compris extra vaudaise c’est finalement un adjoint, Stéphane Gomez qui a été chargé d’animer la réunion.

A priori le sujet ne présentait aucune difficulté, expliquer à une assistance rarement nombreuse pour ce genre de rencontre qu'un terminus de bus allait bouger. Normalement en 30 min chrono cela devait être bouclé.

Les habitants s’étaient d’autant peu déplacés vu les circonstances. Un 10 juillet à 18 à l'espace municipal Marcel Cachin deux heures avant une demi-finale de coupe du monde de foot, dur de mobiliser les foules

Et pourtant la poisse. La poisse de chez poisse.

En premier lieu, les fidèles du Parti socialiste n'avaient pas fait la route pour assurer quelques applaudissements. Il est vrai que de ce côté-là Mme la maire est très au point. Elle vient toujours avec quelques membres du cabinet, quelques militants, quelques membres des services, tous prêts à déclencher quelques bravos bien dosés. Une sympathisante est partie au bout de 45 minutes. Son collègue adjoint de quartier qui n'a pas ouvert la bouche 90 min durant et un directeur général adjoint muet, voilà l’équipage.

Mais la ou les choses se sont quelque peu gâtées, c’est que les présents à la réunion semblaient connaitre leur sujet. La mise en place de bus articulés deux fois plus long donc nécessitant un emplacement de stationnement plus important.

Les questions se sont faites plus précises. "Pourquoi ne verbalisez-vous pas les voitures mal garées sur l'actuel terminus?" "Pouvez-vous me laisser un 18 mètres (longueur des bus articulés) demain matin, vous verrez que je peux m'y stationner sur l'actuel terminus; je l'ai déjà 
fait de nombreuses fois?" "Et où allez-vous garer précisément vos bus de 
18 mètres, là où il y a les nouvelles places de stationnement?" De vraies bonnes questions sur un sujet que les habitants semblaient très bien connaitre.

Car, après enquête, il semble bien que les raisons du déplacement de ce terminus ne soient pas celles données par le Sytral. En effet, derrière la question du changement de bus pour pouvoir transporter plus de monde, la vraie raison serait toute autre. Il s'agit de répondre à des demandes légitimes des chauffeurs qui ne souhaitent plus voir leur terminus à cet endroit pour des raisons de sécurité, d'accueil du site et de mauvais stationnements de véhicules qui empêchent aujourd'hui et donc encore plus demain la bonne circulation des bus. Et faute de pouvoir (et aussi vouloir?)régler les actuels problèmes (il faudrait sécuriser le site, mettre en fourrière les voitures mal garées et donc mécontenter les futurs électeurs), le Sytral a décidé de déplacer le terminus.

La ville de Vaulx-en-Velin ne réussissant pas à faire respecter la loi le Sytral bouge donc son arrêt au détriment des habitantsDonc personne ne comprenait rien à ce déplacement d'autant que la majeure partie des futurs utilisateurs devra marcher beaucoup plus pour atteindre le bus avec des aménagements pas étudiés pour les poussettes ou les handicapés.

 Et les esprits se sont échauffés encore un peu plus quand les présents ont compris que quoiqu'ils puissent dire la décision était entérinée. ("Tout est prévu pour une mise en service en septembre. Tout a déjà été décidé et validé" dixit le Sytral) et que donc il ne servait à rien de poser des questions.

Et qu'ils ont aussi compris que les 6 places de stationnement avenue Paul Marcellin (en face de la société PIMAS) qui avaient été aménagées il y a trois ans pour satisfaire les riverains de la rue Aragon, allaient passer à la trappe dans l'histoire... Il faut bien trouver un endroit pour stationner les bus!

Et pour finir, l'adjoint en charge des transports a eu droit à laquestion de son collègue Stéphane BERTIN sur la suppression du terminus PartDieu du 37 il y a deux ans. Demande à laquelle il a répondu évasivement endisant qu'"il a avait transmis sans succès les réclamations des vaudais".

Une réunion oùles vaudais sont sortis mécontents et le Sytral tout autant. Une impression de se faire avoir pour corriger une incapacité de la municipalité à régler les problèmes de stationnements.

 http://www.mediavaulx.fr/index.php/2-uncategorised/1800-qui-utilise-les-trottoirs

 http://www.mediavaulx.fr/index.php/22-amenagement-territoire-vaulx/deplacements-vaulx/1797-c-est-une-zone-un-peu-encombre