Le temps qui passe

Share

 

Mardi 30 août 2016

Les congés d’été s’achèvent pour la majorité des Vaudais et normalement pour nos élus de l’exécutif qui vont devoir assurer la seconde rentrée scolaire de leur mandat. C’est toujours un moment un peu particulier propice aux manifestations de mécontentement,  forcement scruté par l’opposition qui me manquera de faire quelques commentaires en cas de dérapage.  

Jeudi 1er septembre monsieur le maire a demandé une présence des élus devant les écoles. Cela permettra au journal municipal de faire un bel article accompagné de photos. La présence des élus tombe bien, car il y a apparemment quelques problèmes du côté de l’école CROIZAT  et personne pour répondre après plusieurs courriers à Muriel Floriat en autre pour le conseil de quartier et les parents d’élèves. Les questions portent sur les effectifs, mais également sur les travaux  « les travaux semblent avoir pris un peu de retard (plusieurs mois): les équipes de désaimantante sont encore la, et il n’y avait pas d’électricité dans le bâtiment hier... Enfin la mise en service de la cantine est elle toujours prévue à la Toussaint? » Il faut donc profiter des élus présents ce jour  pour les interroger. Monsieur Tounkara qui est le référent pour l’école CROIZAT est malheureusement toujours absent des réunions. Cela semble d’ailleurs être une généralité sur la commune, car bien souvent les parents d’élèves en font la remarque.

La rentrée démarre également par une cérémonie commémorative. Celle du 72e anniversaire de la libération de Vaulx-en-Velin.  C’est une bonne initiative que de porter le souvenir de cet évènement dans plusieurs lieux de la ville,  cela permettra peut-être la présence de plus de Vaudais et à la ville de faire une bonne  communication.  

Vendredi 2 septembre 2016 (venez nombreux) 
à Vaulx Sud :
 - à 17h00, avenue du Bataillon Carmagnole Liberté,
devant la stèle à la mémoire des ouvriers de l'ancienne usine TASE,

 - à 17h30, à la Mairie annexe, 32 rue Alfred de Musset,
devant la plaque commémorative.

à Vaulx Nord :
- à 18h00, inauguration de la rue Maurice LUYA

     Cette rue portera dorénavant le nom d’un grand résistant. Le site de l’ANACR de Morestel

     retrace mieux que nous pourrions le faire le parcours de cet homme remarquable.   

     http://www.anacr-morestel.fr/luya_maurice.html

- à 18h45, au Monument aux morts : prises de paroles de l'UFAC
et du Maire de Vaulx-en-Velin.

La fin des congés d’été annonce généralement la rentrée politique. Il y a un petit temps d’action de quelques semaines  qui en principe donne le tempo. La fin d’année et une nouvelle période de congés arrivant si vite.  Mais l’énergie de nos élus risque d’être rapidement phagocytée par les élections présidentielles, puis législatives ou nombre d’entre eux laisseront de côté le microcosme Vaudais pour battre le terrain pour « le parti » .  Surement des sujets d’articles en perspective 

La belle unité de l’exécutif affichée en début de mandat va-t-elle continuer à voler en éclat ou bien le temps passant les choses sont-elles se concrétiser par une volonté  d’apaisement. Au niveau des socialistes il semble que pour 2020, les élections municipales se présentent sous les meilleurs hospices, pour ne pas dire que c’est tout bonnement  plié. D’après eux, l’opposition est inexistante et incapable de se mobiliser. Que ce soit celle de droite ou celle de gauche.  Le PRG n’est pas un concurrent, car sa survie ne dépend que du bon vouloir des socialistes. Le partenaire « Agir pour Vaulx-en-Velin » est affaibli suite à la mise à l’écart de Stéphane et Christine Bertin avec l’espoir appuyé de voir le groupe voler en éclats.   

Certains élus ont cependant laissé entendre que la « punition » infligée à Stéphane Bertin viendrait principalement du fait qu’il soit suspecté par ses camarades socialistes d’être le rédacteur de Médiavaulx et par ce biais casser du sucre sur les copains qui feraient mal ou pas du tout leur travail.  Cette explication nous a été rapportée de manière concordante  par plusieurs personnes suite à des confidences d’élus.

Nous sommes bien placés pour affirmer que ce raisonnement manque de sagacité. Stéphane Bertin pourrait en effet être un excellent contributeur, l’agitation qui règne ces dernières semaines sur le site de APVV le démontre. Nous sentons comme  une volonté de faire acte de présence, d’occuper un espace.

Si Médiavaulx a, semble-t-il, été comptabilisé dans les comptes de campagne  d’Agir pour Vaulx-en-Velin lors des municipales 2014, cela fait belle lurette que nous avons pris notre indépendance et une vraie indépendance.  À une époque où la solidarité avec l’exécutif jouait à fond malgré les premiers loupés que nous connaissons.

Nous n’avons reçu de la  part de Stéphane Bertin ces derniers mois  en tout et pour tout que trois informations. Un commentaire sur son action de nettoyage de massifs  que notre quotidien local a également commenté, un communiqué de presse que nous n’avons pas diffusé et plus récemment une copie du bilan des élus d’ « agir pour Vaulx-en-Velin » que nous n’avons pas encore pris le temps de commenter attendant le bon moment pour le faire.   

Si le seul argumentaire pour mettre à l’écart des élus compétents se base sur des supputations, c’est peut-être un peu léger quand même.   

V.L