Le silence est d’or.

Share

Lundi 5 novembre 2018

Il faut être très prudent avec la communication. Parfois elle provoque des effets indésirables.

Lors du dernier conseil municipal, comme nous l’avons déjà évoqué dans un précédent article, l’exécutif par la voix de l’adjoint à la sécurité a présenté un bilan favorable de la sécurité à Vaulx-en-Velin sans toutefois mettre sur la table les chiffres pour le prouver ce qui à susciter de nombreux commentaires de la part de l’opposition.  Il faut dire que c’était quand même osé,  faire un discours en se retranchant derrière l’argument d’un état qui interdit la communication des chiffres, y compris aux élus de l’opposition.

En écho, sur les médias sociaux, les habituelles groupies  n’ont pas manqué de relayer le discours de madame la maire sur le bilan positif de la municipalité, à croire que les événements du printemps dernier n’ont jamais existé.

Il y a des sujets sur lesquels il vaut mieux faire profil bas afin de ne pas susciter des vocations. Ce week-end, nous avons eu droit à quelques véhicules incendiés, dont un devant l’entrée du parc Elsa Triolet et un autre non loin du marché aux puces.

Sans compter  la rubrique faits divers.  Dimanche   quatre jeunes, Vaudais, ont été placés en garde à vue. Les policiers du commissariat de Bron ont été particulièrement intrigués ce dimanche par la présence d’un conducteur en herbe de 15 ans au volant d’un Renault Kangoo aux abords du parc de Parilly. Alors que les policiers voulaient procéder au contrôle, le mineur a tout d’abord appuyé sur la pédale d’accélérateur. Pris en chasse, il s’est très vite ravisé. Mais ce n’était pas pour se rendre. C’était pour s’enfuir. Le jeune s’est rapidement extrait avec deux comparses du véhicule au losange dont on apprendra qu’il appartenait à son père. Un quatrième comparse est quant à lui resté planqué à l’arrière du véhicule sous une couverture. Véhicule qui contenait une moto qui venait d’être volée à Vénissieux.