Vaulx-en-Velin, je l’aime je la respecte

Share

 

Mardi 6 novembre 2018

Voilà une bonne initiative municipale, lancer une campagne de propreté. L’idée de sensibiliser chacun au respect de l’environnement et du cadre de vie ne peut que recueillir notre adhésion.

Il y a tant à faire dans ce domaine qui recueille la critique des habitants. Dépôts sauvages, encombrants, détritus sur la voie publique, tags… autant de désagréments qui méritent des réponses adaptées.

Mercredi 7 novembre à 19H30 en salle du conseil municipal de l’Hôtel de Ville Hélène Geoffroy reçoit les membres des conseils de quartier.

Nous ne connaissons pas la teneur des dispositifs que compte mettre en place la municipalité, mais nous souhaitons que cela ne soit pas un effet d’annonce dans la perspective des élections municipales de 2020. Quelques petits rappels de bonnes règles de savoir-vivre ensemble, un comportement respectueux de notre environnement et l’implication de tous pour accompagner le travail quotidien des agents de la ville et de la métropole. Aujourd’hui la ville collecte plus de déchets que le reste de l’agglomération. Cela doit changer.

Sur le carton d’invitation à l’intention des conseils de quartiers en plus de la maire, sont présents deux adjoints.

Muriel LECERF l’Adjointe déléguée aux Travaux, aux Marchés publics, à la Proximité et à l’Embellissement de la Ville et Matthieu FISCHER l’Adjoint délégué à l'Environnement, au Plan Climat Énergie Territoire, au Patrimoine naturel et à l'Agriculture. C’est la première fois que le transfuge de l’APVV apparait sur un carton d’invitation ce qui ne manquera pas de mettre le cœur de ses anciens collègues de  en joie, à commencer par Stéphane Bertin.

Pour l’instant, à part quelques réunions destinées à faire avaler la pilule des antennes téléphoniques notre adjoint à l’environnement n’a pas beaucoup œuvré pour l’environnement. Il est d’ailleurs également chargé de l’agriculture et dans ce domaine également rien depuis bientôt 5 ans à part quelques visites des terres agricoles dans le cadre de la semaine du développement durable. Il y avait pourtant un gros projet porté par l’ancienne municipalité « Les terres du Velin » qui devait faire venir de jeunes agriculteurs sur nos terres, mais il est resté au point mort depuis plus de trois ans. Pourtant l’agriculture de proximité a un réel potentiel à l’heure des circuits courts et qualité des produits. D’après nos informations Hélène Geoffroy devrait également reprendre de la visibilité auprès des agriculteurs au cours du mois de novembre.

Concernant le PCET qui fera prochainement l’objet d’un article détaillé,  il a fallu près de 5 ans à celui qui nous a été vendu comme un spécialiste du sujet pour sortir une copie ou de nombreux points ne seront pas mis en application avant plusieurs années.