Les élections de parents d'élèves se politisent-elles ?

Share

Mardi 9 octobre 2018.

Les élections des représentants de parents d'élèves dans les écoles de la ville approchant, nous nous sommes intéressés aux différentes listes. Car sur ce terrain comme d’autres les objectifs peuvent être différents en fonctions des affinités.  

Ce qu’il faut d'abord comprendre, c'est que cette mission est bénévole, sans indemnités, chronophage et demande souvent du travail, pour ceux qui la prennent à cœur et qui souhaitent donc s'investir pour les enfants. Mais il faut toujours garder en mémoire qu’en premier lieu c’est pour les enfants que la démarche est faite. 

Une école a attiré notre attention. Deux listes sont présentes à l’école élémentaire Grandclément, Et de mémoire de parents et d'enseignants, c'est une grande première. Jusqu’à présent Et pourquoi donc?

En fin d’année, nous avions perçu quelques tensions et des désaccords au sein du conseil des parents d’élèves de l’école Grandclément. Lorsque l’on questionne les uns et les autres sur ce sujet, nous constatons que la politique politicienne n’est jamais très loin et comme générateur de discorde il n’y a pas mieux.  Nous ne sommes pas certains que ce soit en finalité idéal pour le bien des enfants.

En effet quand des proches de la majorité municipale, voire des élus sont présents en nombre sur une liste difficile de croire à un l’effet hasard. Et c’est également un élément de contradiction qui devrait faire réagir. Il y a encore peu, madame la maire interdisait aux conseillers municipaux de se présenter aux élections de parents d’élèves « pour ne pas politiser les débats » disait-elle. Le premier à faire les frais de cette clause éthique fut Sacha Forca. Mais apparemment c’était avant, notre édile a dû changer depuis d’avis. Sacha Forca appréciera et ne manquera pas de le lui rappeler.

A moins que Madame Christine Jacob ait agi de son propre chef sans tenir compte de cette règle tacite qu’elle aurait oublié. Dans ce cas, madame la maire à la lecture de cet article ne manquera pas de lui demander de démissionner ce qui serait une preuve de cohérence.

C’est vrai qu’il y a risque de conflit d’intérêt entre la parole municipale et la parole de parent d’élève. Madame la maire pourra compter sur ses militants qui diront surement que tout va bien et que les choses s'améliorent sans en rajouter. 

Ci-dessous voici les deux listes